Territoire de Songololo : situation tendue à Kimpese où la population manifeste contre l’insécurité.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Ce lundi 29 janvier dans le Territoire de Songololo, la population était dans la rue tôt le matin pour dénoncer l’insécurité qui prévaut à Kimpese. Plusieurs manifestants ont brulé des pneus et bloqué la route nationale Numéro Un. Aucun véhicule ou moto n’était visible dans les rues, encore moins sur la Nationale. Les voyageurs n’ont pas réussi à traverser l’ex cité où la police tentait de contenir les manifestants.

 

Cette manifestation arrive alors que la situation sécuritaire se dégrade chaque jour davantage dans la ville de Kimpese. Depuis plusieurs semaines, des bandits armés visitent chaque nuit différentes familles. Des hôpitaux ont même été la cible de la méchanceté de ces hommes en armes qui ont emporté de l’argent et menacé de violer des gardes malades.

 

Dimanche soir, sur ordre des autorités provinciales, un compromis semblait être trouvé entre l’Administrateur du Territoire adjoint de Songololo et les organisateurs pour l’annulation de la manifestation : « malheureusement, la population n’a pas accepté qu’on annule la manifestation, elle a décidé de se prendre elle-même en charge », explique un des organisateurs.

 

Interrogé, le ministre provincial de l’intérieur a affirmé à la VOIX DU KONGO que des solutions seront prises dès cette semaine afin de mettre fin à l’insécurité qui gagne du terrain la ville de Kimpese. Parmi ces solutions figurent la création des sous-Ciat dans les différents quartiers de l’ex cité et l’augmentation des effectifs au sein de la police nationale.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×