Manifestation de Kimpese : Les dommages collatéraux sont énormes et effrayants.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Journée tendue ce lundi dans l’ex cité de Kimpese où les jeunes avaient appelé à des grandes manifestations pour dénoncer la recrudescence de l’insécurité. Les dommages collatéraux sont énormes et effrayants. On denombre trois morts dont un policier et 11 blessés parmi lesquels trois blessés graves. Ce soir, le ministre provincial de l’intérieur annonce des nouvelles mesures.

 

Dimanche soir, un communiqué diffusé dans les réseaux sociaux annonçait l’annulation des manifestations prévues lundi. C’était à la suite de la rencontre entre l’Administrateur du Territoire Adjoint et les organisateurs de la marche. Mais ce matin, la situation a très vite dégénéré lorsque plusieurs jeunes sont sortis dans la rue pour réclamer plus de sécurité.

 

Lire aussi :

Territoire de Songololo : situation tendue à Kimpese où la population manifeste contre l’insécurité.

 

Magasins, banques, restaurants, tout était fermé dans les avant-midi alors que les voyageurs vers Kinshasa et Matadi sont restés bloqués. Deux civiles ont été tués et un agent de l’ordre. Selon nos informations, confirmées par le Ministre provincial de l’intérieur, des tenues militaires ont été trouvées dans la résidence du policier tué.

 

« Le policier a été poursuivi par la population et après sa mort, on a trouvé des tenues militaires dans sa résidence. On s’interroge bien sur cette coïncidence », a déclaré Papy Mambo qui estime qu’il faut absolument permuter les différents éléments de la police; et les raisons avancées par le ministre provincial de l’intérieur semblent fondées :

 

« Ces policiers sont devenus familiers avec la population. Ils ont été recrutés à Kimpese et travaillent sur place. Il faut absolument les permuter », estime Papy Mambo qui appelle la population au calme : « Nous avons compris le message et nous tiendrons compte de leurs revendications », a-t-il ajouté.

 

Lire aussi :

Insécurité à Kimpese : les jeunes appellent à une journée ville morte

 

Par ailleurs, le ministre provincial de l’intérieur qui dit suivre l’évolution de la situation de près avec le gouverneur de province annonce quelques mesures parmi lesquelles, la prise en charge des personnes tuées mais également celle des personnes blessées. Papy Mambo est attendu à Kimpese cette semaine pour d’autres mesures administratives.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×