La marine nigériane sauve un navire de l’AFKI après un mois de dérive. 

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Cet article découle d’un communiqué original de la société Burnley, une entreprise de sécurité maritime de Douala au Cameroun. C’est cette entreprise qui a alerté tous les navires à rechercher le bateau de l’AFKI disparu. Les endroits mis entre parenthèse sont des précisions apportées par la rédaction de la VOIX DU KONGO CENTRAL à ses lecteurs.

 

La marine nigériane a déclaré avoir secouru un bateau de pêche à moteur battant pavillon camerounais (plutôt congolais), AFKI, après s’être déplacé lentement sur l’eau pendant un mois.

 

La Marine a déclaré que son navire NNS Dorina avait reçu un appel de détresse le 1er novembre indiquant que le navire MFV AFKI avait besoin d’aide mais ne pouvait pas le sauver avant le 17 novembre.

 

Lire aussi :

Inquiétude sur la perte du signal du bateau de pêche de la AFKI. 

 

Le porte-parole de la marine Nigériane, le commodore Adedotun Ayo-Vaughan, qui a révélé cette information dans un communiqué lundi, a déclaré que le bateau de pêche avait dérivé de sa route pendant quatre semaines avant son éventuel sauvetage dans les eaux nigérianes.

 

Il a déclaré que le navire, pendant son transit, avait subi un manque de carburant dans ses moteurs de propulsion, ce qui l’avait fait dériver au large de Sao Tomé-et-Principe, dans la zone économique exclusive du Nigeria.

 

Le 1er novembre 2023, la marine nigériane a reçu des informations de détresse demandant de l’aide pour le sauvetage d’un bateau de pêche à moteur battant pavillon camerounais (congolais) AFKI (MFV AFKI) portant le numéro d’immatriculation UK12 et le numéro OMI AFKI 8432780. Le bateau de pêche aurait dérivé de sa route. pendant quatre semaines.

 

Selon les informations disponibles provenant d’une note verbale émise par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas, l’incident s’est produit le 24 octobre 2023, alors que le MFV AFKI était en route de Bangul en Gambie vers le Congo Kinshasa pour la livraison du navire. Pendant le transit, le navire a souffert d’un manque de carburant dans ses moteurs de propulsion, ce qui l’a fait dériver au large des côtes de Sao Tomé-et-Principe, dans la zone économique exclusive du Nigéria.

 

«Malheureusement, tous les efforts déployés par les propriétaires du navire pour retrouver son emplacement en vue d’un éventuel sauvetage se sont révélés vains. Cependant, une surveillance plus poussée a révélé que la dernière position connue du navire se trouvait à environ 72 milles marins de la côte nigériane. Par conséquent, le NN a rapidement déployé NNS DORINA, les installations de connaissance du domaine maritime pour les opérations de recherche et de sauvetage. En conséquence, le 17 novembre 2023, vers 20 heures, après une surveillance effrénée par la plate-forme NN déployée, NNS DORINA a tracé et pris contact avec le navire à 17 milles marins au large du terminal de Pennington », a déclaré le porte-parole de la marine.

 

Lire aussi : 

Urgent : Le bateau de pêche de l’AFKI localisé par la marine nigériane. 

 

Il a déclaré qu’après avoir secouru le navire, la marine avait trouvé deux membres d’équipage étrangers.

 

« Lors du sauvetage du navire, deux membres d’équipage étrangers ont été confirmés à bord. Il est évident que l’équipe d’arraisonnement du NNS DORINA a fait preuve d’une diligence raisonnable pour vérifier le statut du navire et son implication dans toute activité indésirable. Il a cependant été découvert que le navire n’avait en réalité aucun objet incriminant à bord » a assuré le porte-parole parole de la Marine Nigériane.

 

« Par la suite, NNS DORINA a remorqué le MFV AFKI avec l’aide de NNS IKENNE jusqu’à Escravos, dans l’État du Delta, où la base opérationnelle avancée NN ESCRAVOS a pris la garde du navire de pêche pour d’autres procédures administratives en vue de la remise du navire à l’ambassade du Royaume des Pays-Bas. . MFV AFKI était donc à la dérive depuis près d’un mois avant que la NN ne la sauve », a-t-il ajouté.

 

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×