Le Ministre Provincial de l’Intérieur Papy revient sur la situation sécuritaire dans le territoire de MBANZA NGUNGU.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Le ministre de l’intérieur Papy Mambo Luamba a été face à la presse ce mardi 18 octobre 2022 dans son bureau situé dans le quartier Ciné Palace dans la commune de Matadi. Il est notamment revenu sur la situation sécuritaire dans le territoire de Mbanza Ngungu et la question liée à la rétrocession accordée aux entités territoriales décentralisés.

D’abord concernant le premier point relatif à la situation sécuritaire dans le territoire de Mbanza Ngungu, le ministre de l’intérieur a catégoriquement démenti les rumeurs « infondées » sur une prétendue présence des militaires Rwandais dans le secteur de GOMBE SUD et celà après une deuxième enquête du ministère de l’intérieur qu’il a lui même ordonné: « Que celui qui a les preuves sur la présence des Rwandais, me les apporte » a-t-il insisté.

Ensuite, le ministre Papy Mambo est revenu sur la question des incendies dans le territoire de Mbanza Ngungu. Il a dit avoir établi un rapport auprès du ministre de l’intérieur ainsi que celui de la justice pour qu’une commission d’enquête mixe soit diligentée sur place et que les responsables de la déstabilisation de la province soient sévèrement sanctionnés. Le ministre Provincial de l’intérieur a au cours de ce point de presse annonçait que tous les policiens responsables des incendies des maisons ont été mis aux arrêts.

Enfin, concernant le dernier point sur la rétrocession accordée aux entités territoriales décentralisés, le ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières Papy Mambo Luamba a expliqué qu’il était impossible actuellement d’envoyer l’argent aux secteurs « car la majorité des chefs de secteurs sont des intérimaires ». Le ministre a fait savoir que 44 des 55 chefs de secteurs étaient des intérimaires.

Comme l’a relevait hier la Voix du Kongo Central,le ministre provincial de l’intérieur Papy Mambo a confirmé la création des comités locaux de développement dans chaque secteur composé notamment : des chefs de groupement, des notables ainsi que des membres de la société civile. Ces comités locaux auront la responsabilité de proposer des projets qui seront financés par le gouvernement Provincial. Un atelier de formation doit se tenir le vendredi 21 octobre à Matadi avec les maires, chefs de Divisions uniques, les administrateurs de territoires ainsi que les chefs de secteurs.

Dieu PHOLO GORBATCHEV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×