Travaux préparatoires Cop27: Le Kongo Central représenté par le ministre provincial Yves Nsongo Massa.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Le premier ministre SAMA LUKONDE a donné ce lundi le coup d’envoi des travaux préparatoires de la 27ie conférence des parties sur le changement climatique, COP27, qui se tiendra en Égypte. Plusieurs délégations aussi bien des pays étrangers que celles des provinces ont pris part à cette réunion d’ouverture. Le kongo central a été représenté par le ministre provincial de l’environnement, forêt et conservation de la nature,Yves Nsonga Massa.

Prenant la parole, le premier ministre SAMA LUKONDE a sollicité aux participants de réfléchir sur l’équilibre entre la survie des populations protectrices de forêts et la nécessité de limiter les émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique.  » Il est temps de se pencher sur des cas de cette nature pour la nécessité d’assurer la survie de nos populations et confronter l’urgence de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Il convient d’adopter pour cela une position commune nous permettant d’éviter de tomber dans l’arbitraire » a-t-il martelé.

Une manière pour le chef du gouvernement congolais de dénoncer certains Etats, « libres de poursuivre avec leurs émissions et d’autres part certains empêchés d’exploiter leurs ressources naturelles par simple crainte de l’aggravation des émissions mondiales de gaz à effet de serre ». Au cas où les pays industrialisés n’assument pas leurs responsabilités, le premier ministre a estimé que les pays africains, n’auront pas d’autre choix que d’exploiter leurs ressources naturelles.

Le Kongo Central possède plusieurs réserves des forêts. La participation de la province au prochain sommet sur le climat qui se tiendra on le rappelle en Egypte serait plus que souhaitable. C’est dans la province du kongo central qu’on trouve la réserve biosphère de Luki qui a été reconnue comme aire protégée par l’UNESCO en 1979. Cette réserve mérite d’être conservée à cause de son écosystème unique en son genre. Sans oublier les 76000 hectares du Parc Marrin à MUANDA (Forêt de mangrove). Le Kongo Central a de Quoi présenter

Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×