Élection des membres du Bureau définitif: Arly KHUTI contre Papy MANTEZOLO, voici l’enjeu caché de ce duel.  

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Vendredi 12 avril, plus que quelques heures, l’assemblée provinciale du Kongo Central se prépare à élire les 5 membres de son bureau définitif. Une élection qui s’apparente à un premier test pour deux camps: celui de Grâce BILOLO et également le camp du gouverneur sortant Guy BANDU.

 

De tous les candidats alignés, la surprise vient du camp BANDU. Le gouverneur sortant aligne Arly KHUTI au grand dam des députés provinciaux qui le trouve moins social, pas ouvert mais surtout plus apte à défendre son chef qu’à protéger les intérêts de ses collègues députés.

 

« Nous ne voulons pas d’un président qui sera manipulé par le gouverneur comme lors de la dernière législature », a publiquement déclaré l’honorable Didier Nkongo. Un tacle à peine voilé au candidat de Guy Bandu considéré par de nombreux élus comme une marionnette du gouverneur.

 

AVC contre UNC, l’enjeu est de taille.

 

Avec Arly KHUTI, débauché en plein jour dans l’AVC de Didier Budimbu, le gouverneur Guy Bandu a voulu miser sur un candidat dont la victoire mettrait politiquement le camp BILOLO en difficulté: « Si Arly passe, Grâce BILOLO sera en difficulté politiquement car les deux sont de la même famille politique. On ne peut pas avoir un Gouverneur et un Président de l’assemblée provinciale du même regroupement », explique un Député Provincial.

 

À cette tactique, le camp BILOLO a répliqué en alignant Papy Mantezolo, très apprécié par les députés provinciaux. Une victoire de l’élu de Luozi, allié de l’UNC, disqualifiera automatiquement le gouverneur Guy Bandu (UNC) de la course au gouvernorat: « L’enjeu est de taille pour cette élection à tel point qu’on risque de voir le gouverneur hors course dès samedi », indique un Député provincial.

 

Le mauvais casting dans le choix de Cerlain GONDA

 

L’autre poste qui énerve les élus provinciaux, c’est celui de questeur. Le camp BANDU aligne le docteur Cerlain GONDA, élu de Madimba et toujours Directeur de cabinet au ministère des finances et budget:

 

« Moi personnellement je ne le connais pas, même à l’assemblée il salue difficilement ses collègues que nous sommes. Je doute qu’il ait mon numéro. Donc là aussi, c’est un mauvais casting du gouverneur qui met un candidat qui vient fraîchement du ministère des finances alors que les élus sont payés difficilement. Il va porter cette responsabilité le jour du vote », a réagi un élu sous couvert d’anonymat.

 

À l’opposé, Grâce BILOLO aligne le plus jeune élu au sein de l’assemblée provinciale. Oméga Mbadu, ancien membre du bureau d’âge, aura impressionné ses collègues par sa maîtrise des enjeux. Élu sur la liste de l’AFDC-A dans la ville de BOMA, le fils de l’ancien gouverneur Jacques MBADU part favori face à Cerlain GONDA, accusé d’être une taupe au service du gouverneur sortant.

 

Pour le poste de Rapporteur, Victor NSUAMI devrait l’emporter sans trop de difficultés. Cadre de l’UDPS, sa candidature est appuyée par le camp BILOLO. Candidat unique à la vice-présidence, le député provincial élu de Kasangulu, Joseph Nsalambi devrait être le prochain vice-président.

 

Plus que quelques heures, on saura qui de Grâce BILOLO et Guy BANDU détient une majorité à l’assemblée provinciale car l’issue de cette élection déterminera la suite des événements. Les deux camps se préparent différemment et la campagne bat son plein dans les réseaux sociaux à travers les communicateurs.

 

La rédaction.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×