Dans la panique Guy Bandu choisit Val Massamba comme colistier. 

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Les difficultés du docteur Guy BANDU à se trouver un bon colistier se confirment alors que la période consacrée à l’ajout et substitution des candidatures touche bientôt à sa fin du côté de la CENI. À la surprise générale, ce mardi, il a été rapporté que le professeur Val Masamba sera le candidat vice-gouverneur du ticket Guy BANDU.

 

Au sein de l’assemblée provinciale, tous les députés provinciaux sollicités par le gouverneur pour être colistier avaient rejeté l’offre : « Ils ont tenté presque tout le monde à Boma, lukula, Madimba, luozi, muanda; personne ne voulait risquer avec lui vu la dynamique en cours au sein de l’assemblée provinciale », explique un député provincial contacté par notre rédaction.

 

Lire aussi :

Officiel : Porté par l’AVC Didier Budimbu, Grâce Bilolo investi candidat de l’union sacrée. 

 

Le choix du professeur Val Massamba est donc la conséquence logique du refus des députés provinciaux d’accompagner le gouverneur sortant. Dans les réseaux sociaux, le ticket Guy Bandu et Val Massamba est présenté comme celui des intellectuels par les partisans du gouverneur : « Que vaut un intellectuel congolais quand un professeur d’universités change de camp en moins de 24H ? «  s’est interrogé un internaute.

 

Le choix de Val Massamba relève également de la panique dans le camp du gouverneur Guy Bandu. En effet, le professeur était jusque jusque-là parmi le noyau dur dans le camp de l’UDPS à combattre l’actuel locataire de la résidence de ciné Palace. Il a été d’un grand soutien dans la déclaration des fédéraux de l’UDPS qui ont condamné la gestion de Guy Bandu à Mbanza et ouvert la porte à la coalition AVC-UDPS.

 

Lire aussi :

Scènes de liesse dans le kongo Central après l’annonce du ticket de l’Union Sacrée.

 

Des articles de presse commandés à Kinshasa assurent Guy Bandu-Val Massamba serait le ticket de l’Union Sacrée au kongo Central. Une affirmation balayée par un député provincial : « Il n’y a qu’un seul ticket pour l’union sacrée : GRÂCE BILOLO et Prosper NTELA. C’est le ticket qui nous a été présenté à Kinshasa par l’informateur. Faire autrement relève de la rébellion, le choix des élus doit être respecté » a déclaré cet élu du peuple.

 

Dans les conditions actuelles, on se retrouve dans la configuration de l’élection des gouverneurs de 2019 où un ticket sans député provincial (Guy Bandu & Val Massamba) va défier un ticket composer à 100% des députés provinciaux (Grâce BILOLO et Prosper Ntela). Alors que le gouverneur sortant et candidat à sa propre succession a déjà renoncé à ses deux mandats, une non réélection pourrait être une pilule difficile à avaler.

 

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×