Élection des gouverneurs : le Kongo Central de nouveau suspendu à la décision de l’union sacrée.

3
Aidez-nous à partager cet article

 

Début ce vendredi de la période consacrée aux dépôts des candidatures selon le calendrier réaménagé publié par la Commission Électorale Nationale Indépendante pour l’élection des gouverneurs. Mais comme à l’accoutumée, il faudra attendre les deux derniers jours pour connaître les noms des candidats, tous suspendus à la décision de l’Union Sacrée.

 

La plateforme du Président de la République va bientôt se décider sur ses candidats gouverneurs dans les 26 provinces du pays. Au Kongo Central, ça se joue entre trois formations politiques à savoir, UDPS, AVC-A et AA/UNC : « aucune décision n’a encore été prise jusque-là, le Présidium et les chefs des regroupements politiques vont bientôt se réunir pour annoncer leurs décisions », a confié une source bien introduite à la VOIX DU KONGO CENTRAL.

 

Du côté des regroupements favoris, on se prépare tout de même. À l’UNC, les choses ne semblent pas claires. Bien que le Secrétaire Général adjoint Jonas TSUNDU ait démenti à notre rédaction toute intention de postuler, nos sources renseignent que le député national aurait bien exprimé à la hiérarchie de son parti son désir de diriger le Kongo Central.

 

Lire aussi :

Élections des gouverneurs et senateurs : voici les dates importantes à retenir

 

Jonas TSUNDU aurait même déjà annoncé ses intentions auprès de son Président national Vital Kamerhe et à son épouse Amida Chatur Kamerhe avec qui il est très lié. Sa déclaration à la VOIX DU KONGO CENTRAL laisse d’ailleurs planer les doutes:

 

« Non je ne suis pas candidat mais si ma hiérarchie me fait confiance pour ce poste je l’accepterai avec joie parce que je suis capable d’innover et je connais par où il faut commencer pour que le peuple se retrouve facilement », a-t-il laissé entendre.

 

Le dilemme pourrait être grand du côté de l’UNC. Une candidature de Jonas TSUNDU mettrait sérieusement en mal celle du gouverneur Guy Bandu, un autre cadre du parti de Vital Kamerhe. Ce dernier pourrait être amené à trancher entre les deux au risque de frustrer l’autre alors que Jonas TSUNDU dit être celui qui a recruté les 8 élus provinciaux du parti dans le Kongo Central.

 

Lire aussi :

Qui sera le prochain gouverneur du Kongo Central ? Petit tour d’horizon sur les favoris. 

 

Le gouverneur Guy Bandu n’est pas en reste. Doublement élu dans la ville de Matadi, il attendrait la décision de l’Union Sacrée avant de se prononcer sur son choix de siéger ou non à l’Assemblée Nationale : « Guy est un homme de principe, s’il n’est pas choisi comme candidat de l’Union Sacrée, il démissionnera du gouvernorat », a laissé entendre un membre influent de son entourage.

 

D’après nos sources, le chef de l’exécutif n’a pas fait du gouvernorat une obsession. Il estime avoir rempli la mission qui lui avait été confiée par Kinshasa en ramenant la cohésion dans le Kongo Central et en faisant élire le chef de l’État. S’il n’était pas malgré ça choisi comme candidat de l’Union Sacrée, il suivra le même chemin que Simon Floribert Mbatshi Batshia en 2011.

 

Lire aussi :

Élections des gouverneurs : Didier BUDIMBU fait une grande annonce

 

Hormis l’UNC, l’autre regroupement favori est l’AVC-A. Bien que n’étant pas candidat, Didier Budimbu espère que la province du Kongo Central sera confiée à son regroupement politique. Il peut compter sur une majorité de l’opinion publique qui espère voir pour la première fois la province être dirigée par un parti d’un originaire.

 

À l’UDPS, on attend également la décision de l’Union Sacrée. Selon nos informations, seul Donatien Matoko Luemba qui a déposé sa candidature à la Commission électorale interne du parti pour diriger le Kongo Central. Interrogé par notre rédaction, il a confirmé l’information et attend la décision qui sera prise par sa hiérarchie.

 

Plus que 15 jours, les choses seront claires et les filles et fils de la province découvriront ceux qui espèrent diriger l’une des provinces les plus stratégiques du pays.

 

Martin SOLO

 

3 thoughts on “Élection des gouverneurs : le Kongo Central de nouveau suspendu à la décision de l’union sacrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×