Un faux compte Twitter attribué à Fortunat Biselele pour discréditer André Wameso. 

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Alors que la CENI a entamé la publication et l’invalidation des candidats fraudeurs, au Kongo Central, une information publiée à travers un faux compte Twitter, attribué à Fortunat Biselele, a créé la sensation durant le week-end. Partagé de nombreuses fois, le tweet semblait bien pourtant être un canular venu des détracteurs de l’homme de Songololo lorsqu’on sait, d’une part, la crédibilité d’André Wameso et, d’autre part, la citoyenneté de Fortunat Biselele.

 

Interrogé par notre rédaction, André Wameso n’a pas préféré réagir sur ce qui a été publié à travers le faux compte : « Je ne trouve aucune raison de réagir sur une fausseté qui n’a ni tête ni queue », a-t-il brièvement déclaré à la VOIX DU KONGO CENTRAL.

 

« Biselele n’est pas sur Twitter »

 

Alors que le compte qui a publié l’information porte le nom de Fortunat Biselele, notre enquête a déterminé que l’ancien homme fort du régime n’a jamais possédé un compte Twitter : « Biselele n’est pas sur Twitter et ne possède aucun compte à travers les réseaux sociaux. C’est un simple montage », a répondu un proche de l’ancien conseiller privé de Felix TSHISEKEDI.

 

Dès lors, des interrogations demeurent sur l’origine de ce tweet qui a été partagé de nombreuses fois dans les différents forums d’échanges au Kongo Central. Les premières indications de notre enquête montrent qu’il s’agit d’une oeuvre venue du Kongo Central avec l’appui d’un homme bien identifié.

 

Pourquoi cible t-on André Wameso ? 

 

Nombreux encore au Kongo Central s’interrogent sur la raison de cette attaque contre l’un des né Kongo, le mieux placé au sein du régime Tshisekedi et membre influent du parti présidentiel : « Il est inconcevable de dire qu’il a triché avec des machines dans son garage, deux semaines après le jour du vote. Déjà que sa résidence à Kimpese n’a pas de garage », explique Army Makaya de l’UDPS Kongo Central.

 

En effet, Directeur de cabinet Adjoint du président de la République, André Wameso a été au coeur du renouveau de l’UDPS dans le Kongo Central. Le parti présidentiel respire clairement mieux après les élections du 20 décembre 2023, beaucoup plus mieux qu’après celles de 2018. L’UDPS pourrait rafler plusieurs sièges dans une province qui constitue une partie de sa colone vertébrale.

 

Dans la guerre de positionnement post électoral qui s’annonce, André Wameso gène, estime un fin connaisseur: « Nous savons que ce tweet est venu des officines dans le Kongo Central et nous sommes au courant de tout. Mais vous savez, André Wameso ne va pas se rabaisser jusqu’à ce niveau, c’est un homme intègre et il le restera », confie un haut cadre de l’UDPS Kongo Central.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×