Élections législatives 2023: André Wameso s’inquiète d’une rumeur sur son nom et met les choses au clair. 

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Alors que la CENI s’apprête à publier la liste provisoire des gagnants des dernières élections législatives nationales, provinciales et municipales du 20 décembre 2023, au Kongo Central, une rumeur serait en train de perturber la quiétude de plusieurs candidats.

 

Cité d’être l’oeil du président de la République à la CENI afin de faire nommer quelques candidats du Kongo Central, André Wameso a tenu à démentir fermement la rumeur :

 

« Je ne sais pas d’où vient cette information qui est complètement fausse et grave d’autant plus que d’une part la CENI s’affaire à corriger toutes les irrégularités qu’elle a constatées et que, d’autre part, la justice s’apprête à punir tous ceux qui seront reconnus fraudeurs », a-t-il précisé.

 

André Wameso NKUALOLOKI, directeur de cabinet adjoint du chef de l’État, dit n’être impliqué ni de loin ni de près dans ce qui se passe à la CENI. Il dit attendre la fin du processus entamé par la centrale électorale comme tout le monde: « Je ne suis en rien impliqué dans le choix des futurs députés de notre province, cela n’est pas mon rôle », a-t-il indiqué.

 

D’après celui qui avait été choisi comme porte parole des bakongo, plusieurs candidats l’ont appelé pour solliciter leur protection au sein de la CENI :

 

« Je reçois plusieurs messages et sollicitations des candidats députés nationaux et provinciaux. Ils veulent tous que j’intervienne auprès de la CENI soit pour protéger leurs voix soit pour obtenir une proclamation de leurs victoires au motif que c’est moi qui gérerais la CENI pour le KONGO CENTRAL », a fait tristement savoir le Direcaba du chef de l’État, alors que lui-même était candidat dans le territoire de Songololo.

 

Selon un haut responsable que notre rédaction a contacté à la CENI, il est impossible qu’un individu, fût-il un directeur de cabinet du chef de l’État, de donner des ordres à la CENI qui travaille de manière indépendante: « C’est une simple rumeur, André Wameso n’a aucun pouvoir sur la CENI », a-t-il confié sous couvert d’anonymat.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×