Élections des gouverneurs 2024: Atou Matubuana annonce déjà la couleur.

1
Aidez-nous à partager cet article

 

Ce dimanche 10 décembre, Atou Matubuana était en direct sur la radio Top Congo depuis Mbanza Ngungu. Toujours avec son éloquence légendaire, l’ancien Gouverneur a profité pour livrer ses vérités sur certains aspects importants de son règne à la tête de la province.

 

Dans son interview, Atou Matubuana affirme avoir été l’objet des grand combats à la tête de la province : « J’ai été combattu par mes propres frères du Kongo Central, je m’en suis remis à Dieu qui m’a protégé », a-t-il avoué.

 

Élu gouverneur de province, Atou Matubuana dit avoir tiré les leçons de son premier mandat au cours duquel il avait pour vice gouverneur, Justin Luemba. Un choix qu’il regrette et qu’il considère comme sa plus grosse erreur : « Je n’aurai pas dû, c’est ma plus grande erreur », a publiquement déclaré Nkuluki.

 

L’ancien gouverneur a nié avoir été à l’origine du dossier maman mimie de triste mémoire qui a vu Justin Luemba son vice gouverneur être piégé dans une rocambolesque affaire digne d’une série sur  novelas : « On a voulu me coller cette histoire et tout est parti de là », a-t-il ajouté.

 

Au cours de cette interview, Atou Matubuana, très combattif et avec un esprit révolutionnaire, a confirmé son envie de revenir à la tête de la province, a-t-il dit pour parachever sa mission :

 

« Oui nous allons revenir à la tête de la province, nous pensons qu’avec la vision que nous avons, nous devons revenir à la tête de la province afin de parachever notre mission. On m’a coupé à mi-chemin, j’ai l’ambition de revenir comme gouverneur », a-t-il déclaré sans mâcher des mots.

 

Candidat député national et provincial dans son territoire d’origine Mbanza Ngungu, Atou Matubuana est le grand favori pour le scrutin du 20 décembre. En annonçant son intention de revenir à la tête de la province, Nkuluki s’est dévoilé et sera désormais exposé aux attaques de ses adversaires politiques.

 

Il est aussi sans ignorer qu’étant membre de l’union Sacrée, le candidat gouverneur de sa plateforme politique sera désigné par le Présidium et les différents présidents des groupes parlementaires. Mieux dire que pour l’homme d’ INGETA, bien que le rêve soit permis, la voie vers un retour à la tête de la province est encore parsemée d’énormes obstacles… et pas les moindres.

 

Martin SOLO

 

1 thought on “Élections des gouverneurs 2024: Atou Matubuana annonce déjà la couleur.

  1. Il est membre de AAAP et non de l’union sacrée. Les deux plate-forme soutiennent le chef de l’état mais ne sont pas les mêmes. La désignation d’Atou comme candidat dépendra de AAAP sa plate-forme politique et non de l’union sacrée qui a le droit d’avoir aussi un candidat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×