Guy Bandu écrit au Ministre d’État, ministre des infrastructures, Travaux publics et reconstruction pour solliciter la suspension des travaux sur RN1. 

0
Aidez-nous à partager cet article

 

En pleine campagne électorale, l’actualité au Kongo Central reste dominée par les embouteillages monstres observés ces derniers jours sur la nationale N1. Plusieurs personnalités politiques Kongo sont montées au créneau pour exiger l’arrêt des travaux à l’approche des festivités du nouvel an.

 

Pour tenter de remédier à la situation et éviter une catastrophe en cette fin d’année, le gouverneur du Kongo Central a écrit au Ministre d’État, ministre des infrastructures, travaux publics et reconstruction afin de solliciter la fluidification de la RN1 KINSHASA-MATADI pendant la période allant du 15 décembre au 5 janvier :

 

« Nous avons récemment constaté que la congestion sur la RN1 KINSHASA-MATADI a atteint des proportions importantes, spécifiquement à Kasangulu, Kimpese, Mbanza Ngungu ainsi qu’à l’entrée de la ville de Matadi. Ce ralentissement de trafic, qui est dû entre autres aux travaux en cours d’exécution sur la RN1, handicape sérieusement la circulation des biens et des personnes sur ce tronçon, pour lequel un parcours de 350Km se fait maintenant entre 12 et 18 heures, en fonction de l’heure du départ », écrit le gouverneur.

 

Lire aussi :

Le gouverneur Guy Bandu préoccupé par les pertubations de la circulation sur la nationale N1. 

 

 

Tout en reconnaissant l’importance des travaux en cours d’exécution, Guy Bandu estime que considérant la période des festivités qui approche à grand pas, il est urgent de suspendre les travaux :

 

« Nous sollicitons votre assistance afin que des dispositions nécessaires soient prises par l’agence Congolaise des grands travaux et le Concessionnaire SOPECO, qui nous lisent en copie afin d’achever les travaux critiques et de réduire le nombre d’ateliers actuellement en cours d’exécution pendant la période allant du 15 décembre au au 5 janvier 2024 » fait-il savoir dans son courrier consulté par notre rédaction.

 

Lire aussi :

Embouteillages sur la nationale N1 : Le sénateur Roger Muaka monte au créneau.

 

Selon le gouverneur de province, la suspension sollicitée des travaux pourra permettre l’approvisionnement rapide de la ville province de Kinshasa et améliorer ainsi les conditions sociales de la population pendant la période des festivités. Reste à voir quelle sera la réponse du Ministre d’État, ministre des infrastructures, en campagne dans le Sud Kivu.

 

Martin SOLO 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×