Le gouverneur Guy Bandu préoccupé par les pertubations de la circulation sur la nationale N1. 

0
Aidez-nous à partager cet article

 

La question des embouteillages sur la nationale N1 préoccupe au plus haut l’opinion publique mais aussi le gouverneur du Kongo Central. Depuis plusieurs jours, il est difficile pour les voyageurs qui empruntent cette route d’arriver à destination dans un délai raisonnable. La faute, au concessionnaire SOPECO qui exécute des travaux simultanés dans trois points chauds de la route entre Kolo Fuma et Mbanza Ngungu.

 

Le Gouverneur du Kongo Central docteur Guy Bandu alerte l’opinion sur les fortes perturbations qui pourraient intervenir dans l’approvisionnement de la ville province de Kinshasa. Ainsi, il recommande une suspension des travaux pendant cette période sensible afin de permettre une circulation beaucoup plus aisée des voyageurs et de nombreux transporteurs.

 

Les dommages causés par ces désagréments sont énormes et poussent les autorités provinciales à s’interroger sur les vraies raisons pouvant justifier, en cette période de l’année, des travaux aussi importants sans planification éventuelle, sans information des usagers sur la durée des travaux ni même prévoir des voies de suppléance pour réduire la nuisance.

 

Lire aussi :

De MATADI à Kinshasa : récit du calvaire des voyageurs sur la nationale N1.

 

À ce jour, pour le trajet Kasangulu – Matadi qui se faisait en 5h, se fait en 12Heures, 15 heures, voire 24 heures, un vrai calvaire, un chemin de croix pour les voyageurs. Interrogé par notre rédaction s’il avait été associé dans la planification de ces travaux, le gouverneur Guy Bandu a été clair :

 

« Non, ni même informé préalablement pour prendre des dispositions sécuritaires. Personne ne sait qu’est ce qui est prévu, ni pour combien de temps », à répondu le numéro un du Kongo Central. Il sied de rappeler par ailleurs que la route nationale N1 est une concession de la SOPECO sous la coordination du ministère d’Etat aux Infrastructures.

 

Pourtant, du 25 au 26 juillet, le chef de l’exécutif provincial avait pris part à la clôture des travaux d’évaluation du contrat de concession de la Route Nationale N°1 dans son tronçon Kinshasa – Matadi, exercice 2022, contrat signé entre le Ministère d’Etat aux Infrastructures et Travaux Publics et la Société de Péage du Congo.

 

Lire aussi :

Évaluation du contrat de concession RN1 Kinshasa-Matadi: le gouverneur Guy Bandu obtient la réhabilitation de la route des caravanes à Matadi.

 

Guy Bandu fustige que ses recommandations n’aient pas été suivies et appliquées jusqu’à ce jour : « malgré nos multiples correspondances de rappel vers le Ministère des ITPR , 6 mois après AUCUNE DES RÉSOLUTIONS prises lors de la réunion d’évaluation n’a été implémentée », regrette le chef de l’exécutif provincial du Kongo Central.

 

D’après le gouverneur, la province intervient régulièrement en envoyant des éléments de la Police pour réguler la circulation: « Ils sont malheureusement confrontés à l’indiscipline des conducteurs à la base d’interminables bouchons que nous constatons aujourd’hui ».

 

La période des fêtes risque d’être douloureuse pour plusieurs familles avec des conséquences potentielles sur le panier de la ménagère; et même l’approvisionnement de la capitale en produits de première nécessité pourrait être affecté suite aux travaux intempestifs et interminables sur la RN. Il y a donc lieu de suivre les recommandations du chef de l’exécutif provincial.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×