Félix TSHISEKEDI sauve Guy Bandu des mains de ses adversaires politiques.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

En campagne électorale dans le Kongo Central, le président de la République Félix TSHISEKEDI était dans la ville de Matadi cet avant-midi. Des milliers de personnes se sont déplacées pour le terrain Damar écouter le fils du Sphinx. Une mobilisation qui rappelle celle de son père pendant la campagne électorale de 2011.

 

Fidèle à son discours, Félix TSHISEKEDI s’est présenté comme un vrai fils du Kongo Central, rappelant qu’il a fait ses études dans cette province à Tumba et à Mbanza Mboma. Il n’en fallait pas plus pour conquérir toute la foule déjà acquise à sa cause. Le président de la République a rappelé l’importance pour le Kongo Central de lui accorder un second mandat devant lui permettre de poursuivre les efforts en cours.

 

La campagne électorale aux élections législatives s’est aussi invitée au Terrain Damar où les différents leaders de la ville ont prouvé leur capacité de mobilisation. Dans cette ambiance électorale, les coups bas n’ont pas manqué au rendez-vous. Quelques jeunes, visiblement acquis à quelques leaders politiques de la ville, ont commencé à lancer des quolibets à l’endroit du président contre le gouverneur de province réclamant sur le champ son départ.

 

Lire aussi :

Félix TSHISEKEDI annonce l’électrification de Muanda d’ici le 20 décembre!

 

Pour paraphraser le président du Sénat Modeste BAHATI, le complot était total contre Guy Bandu. Il a donc fallu la sagesse du président de la République pour ne pas heurter contre ce vent de mauvais augures et sauver le chef de l’exécutif provincial des griffes de ses adversaires décidés d’achever leur proie à l’image des pharisiens devant Ponce Pilate réclamant la pendaison pure et simple de Jésus-Christ, pourtant fils de DIEU.

 

Le président de la République, candidat à sa propre succession n°20 , a été un peu plus au-dessus de la mêlée que Ponce Pilate en ne se laissant pas berner par les cris de quelques jeunes anti Guy Bandu:

 

« Nous ne sommes pas venus pour ça Ici », a-t-il directement tranché; Lui qui a aussitôt compris probablement le coup avant de poursuivre :  » Aujourd’hui est une grande fête, une fête pour notre rencontre, vous et moi. Nous sommes tous fils et filles de l’union sacrée. Je sais que c’est vous qui choisissez les dirigeants politiques pour nous diriger mais nous ne sommes pas venus ici pour nous diviser ou nous insulter. Nous sommes venus ici pour renforcer notre unité, notre famille, la famille des congolais et congolaises car notre union est sacrée », a conclu Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO pour clôturer son discours.

 

Des propos forts de la part du chef de l’État mais aussi un désaveu contre ces leaders Kongo qui s’attendaient à ce que le chef de l’État s’alignât derrière ces jeunes gens visiblement manipulés .

 

Pour tout celui qui a des ambitions de diriger la province, les élections des gouverneurs sont prevues en Février 2024; Quiconque veut évincer Guy Bandu doit gagner dans les urnes dans quelques mois et non dans la rue avec des méthodes peu orthodoxes.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×