Il y a trois ans jour pour jour mourait Sindika Dokolo

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Le 29 octobre 2020, Sindika Dokolo, collectionneur d’art et homme d’affaires congolais, décède accidentellement lors d’une plongée marine près de l’île de Umm-al Haab (située à environ 13 kilomètres des côtes de Dubaï). Il avait alors 48 ans.

 

D’après le rapport qui avait été fourni par la police de Dubai, Sindika Dokolo pratiquait un type de plongée connu localement sous le nom d’al-hiyari, où le plongeur n’utilise pas d’équipement pour respirer mais dépend de sa capacité à tenir sans respirer.

 

Lire aussi :

À la découverte du plus grand Self Made man congolais Augustin SANU DOKOLO

 

Époux de Isabel dos Santos (la fille de l’ex-Président angolais Eduardo dos Santos), Sindika possédait la plus importante collection d’art contemporain en Afrique (plus de 10.000 œuvres d’art). Il avait monté d’ailleurs le premier pavillon africain à Venise, en 2007.

 

Né en 1972 à Kinshasa d’une mère danoise et d’un père congolais self-made man, Augustin SANU DOKOLO, orginaire de Mbanza Ngungu qui avait ouvert, en 1970, la 1ère banque à capitaux africains (Banque de Kinshasa), Sindika a grandi entre la Belgique et la France avant de venir travailler aux côtés de son père vers 1995.

 

C’est vers 1999 qu’il débarque à Luanda et monte rapidement plusieurs sociétés en Angola, dans différents secteurs (ciment, mines, pétrole, télécoms). En 2002, il épouse Isabel dos Santos (femme d’affaires et fille aînée de l’ex-Président angolais dos Santos).

 

Sindika Dokolo était aussi un observateur attentif de la scène politique congolaise. En 2017, alors que le mandat de Joseph Kabila arrivait à son terme, Sindika avait fondé le mouvement citoyen « Congolais debout » et appuyé financièrement des organisations de l’opposition.

 

Benjamin BABUNGA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×