Ne Muanda Nsemi : religieux, mystique ou politique? Le parcours d’un homme hors pair

0
Aidez-nous à partager cet article

 

De son vrai nom Zacharie Badiengila, originaire du Kongo Central dans le territoire de Luozi en République Démocratique du Congo, le N’longi a Kongo est mort le mercredi 18 octobre 2023. À travers la province, les hommages des leaders politiques se multiplient.

 

Né en 1946 à LUOZI, baptisé à la mission Catholique Saint Paul dans la commune de Ngiri Ngiri à Kinshasa, Ne Muanda NSEMI était un cadre universitaire incontesté, devenu chef spirituel de Bundu dia Kongo, BDK en sigle, un mouvement panafricaniste aux couleurs mixtes, politico-religieux.

 

Lire aussi : 

Urgent : Né MUANDA NSEMI est décédé

 

Le leader et patriarche NE MUANDA NSEMI s’est éteint à la grande consternation de ses adeptes et militants dont certains pensent à une folle rumeur. La même consternation frappe la communauté Kongo et même celle nationale.

 

L’histoire retiendra une face A et une face B de l’illustre disparu. Au départ, simplement chef d’un courant religieux Kimbanguiste, caractérisé notamment par son esprit Kongo, un esprit que d’aucun taxaient de xénophobie qui exigeait que chaque peuple reste ou rentre chez lui.

 

De nombreux analystes ont classé Ne Muanda Nsemi comme un nostalgique des sociétés traditionnelles africaines d’avant la colonisation. Et du coup, il feignait ignorer les frontières établies par la conférence de Berlin. Son méga rêve, que dis-je, l’un de ses mégas rêves était la restauration de l’ancien royaume Kongo, l’érection des Etats suivant les tributs, etc… Lequel rêve ne s’est pas réalisé, il en serait devenu Roi.

 

Lire aussi :

Muanda Nsemi va quitter l’hôpital pour sa résidence.

 

Allié de certains partis politiques de l’opposition au cours du processus électoral de la première législature, Ne Muanda Nsemi s’est positionné comme hostile à la participation aux élections de 2006, avant de finir par être candidat aux élections législatives dont il sortira député national à Luozi dans le Kongo Central. Ne Muanda Nsemi a exprimé de haute et de basse ambitions politiques: Roi, Président de la République, Gouverneur de Province, Vice-gouverneur, etc….

 

Il a su drainer des foules. il était un homme des masses surtout les jeunes qu’il a réussi à amener avec lui par sa lutte contre la prétendue domination de Bakongo par d’autres tribus à l’en croire. Du coup le mouvement religieux devient protagoniste des revendications d’ordre social et politique. Et à l’interne au Kongo Central, le mouvement BDK se dresse vite contre les autres églises, notamment l’église Catholique.

 

Lire aussi 

Décès de Né Muanda NSEMI : Didier BUDIMBU salue la mémoire d’un homme constant de par son caractère.

 

Le BDK sous l’impulsion inavouée de Nlongi à Kongo a exercé les attributs et les fonctions de la souveraineté de l’État. Le mouvement s’est donc substitué à une période à l’État, non sans représailles. Paix aux âmes des victimes de cette dérive dont les responsabilités sont à partager. On le sait, le BDK s’est érigé en vrai corridor de l’opposition politique à l’ouest de la République Démocratique du Congo principalement au Kongo Central.

 

Il sied de reconnaître qu’à son apogée ZACHARIE BADIENGILA a incarné les espoirs des fils et filles de l’ex Bas-Congo par ses prises de position. Du régime de Kabila et à celui du Félix Tshisekedi, Ne Muanda Nsemi s’est positionné tantôt en opposant farouche, tantôt en allié. Ce dynamisme interprété par une certaine opinion comme une versatilité n’a pas manqué d’effriter son leadership et son prestige.

 

Rappelons que, finalement, Ne Muanda Nsemi ne s’est plus voilé la face, il s’est fait Président d’un parti politique dénommé Bundu dia Mayala, BDM, un parti politique panafricaniste. D’où BDK et BDM paraissent bonet blanc, blanc bonet. Une démarcation difficile à établir.

 

Lire aussi 

Décès de Né Muanda NSEMI : André WAMESO appelle à l’unité du peuple Kongo. 

 

On peut dire, au finish que Ne Muanda Nsemi meurt arme à la main, il meurt au front sans avoir désarmé. La grande question serait de savoir: qui sera l’héritier spirituel de Ne Muanda Nsemi? Son épouse ? Ses enfants ? Ses adeptes ? un Quidam ? Le leadership de Ne Muanda Nsemi serait-il actuellement dans la rue? On attend la fumée Blanche.

 

Martin SOLO 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×