Hommage à Muanda NSEMI : Madame Joséphine Binda salue la mémoire d’un grand défenseur des intérêts du peuple Kongo.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

L’actualité au Kongo Central reste dominée par la disparition du patriarche Né Muanda NSEMI. Les hommages se multiplient à travers la province pour honorer le leader de Bundu Dia Mayala. Ce vendredi, madame Joséphine Binda salue, dans un communiqué, la mémoire d’un grand défenseur des intérêts du peuple Kongo.

 

« La disparition de Né Muanda NSEMI est une perte énorme pour la RDC en général, pour le Kongo Central en particulier. La province se voit ainsi privée d’un homme de caractère et d’un grand défenseur de la culture Kongo », écrit la dame de fer.

 

Pour Joséphine Binda, Né Muanda NSEMI aura marqué à jamais la province du Kongo Central où il figurait pendant très longtemps en ordre utile des personnalités les plus influentes:

 

« Pendant plusieurs années, il a mené le combat de la sauvegarde de notre identité culturelle par les valeurs de l’unité, du dialogue, du travail, de justice,de paix, de liberté et de l’émancipation de toutes sortes de dominations », écrit-elle.

 

Madame Joséphine Binda, candidate à la députation nationale dans le Territoire de Lukula, présente par ailleurs ses condoléances à la famille biologique, politique et spirituelle de Né Muanda NSEMI tout en appelant au respect de l’intimité du défunt.

 

Muanda NSEMI est décédé ce mercredi 18 octobre à Kinshasa. Il y a quelques semaines, le leader de Bundu Dia Mayala avait fait un AVC fatidique qui l’a obligé à rejoindre ses ancêtres alors qu’en début octobre il était sorti de l’hôpital et avait regagné sa maison de Macampagne. Après le départ de Jacques MBADU, la mort de N’Kaka vide à petit feu le Kongo Central de ses leaders politiques. Un leader engagé et soucieux de l’identité culturelle du peuple Kongo s’en va.

 

DIEU PHOLO GORBACHEV 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×