Muanda Nsemi va quitter l’hôpital pour sa résidence.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Alors que de folles rumeurs ont circulé dans les réseaux sociaux sur une prétendue dégradation de la santé physique de Né Muanda Nsemi et que certains ont annoncé que le leader Kongo serait entre la vie et la mort, la VOIX DU KONGO CENTRAL vous apporte de plus amples détails sur la situation sanitaire du leader de Bundu Dia Mayala, Député Honoraire, ancien candidat gouverneur et candidat Député National dans la ville portuaire de MATADI.

 

Muanda Nsemi va quitter l’hôpital

 

De son vrai nom Zacharie Badiengila, Ne Muanda Nsemi va quitter l’hôpital dans les prochains jours. Le leader de Bundu dia Mayala avait fait un AVC il y a quelques semaines : « Il a pu récupérer, il va juste continuer à suivre la kiné, mais sinon son état de santé s’est nettement amélioré », explique une source médicale et de poursuivre : « là où d’autres médias pro Katumbi ont annoncé la mort de NKaka (Muanda Nsemi) nous préférons la VOIX DU KONGO CENTRAL, plus professionnelle dans le traitement de l’information ».

 

Justement, d’après nos informations, c’est le chef de l’État Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO qui prend en charge, à titre personnel, les frais liés au traitement du leader de Bundu Dia Mayala. Selon un membre de sa famille, en Janvier, le président de la République avait proposé l’évacuation de Muanda Nsemi à l’étranger pour des soins appropriés : « C’est lui Muanda Nsemi qui a refusé, il a préféré se faire soigner au pays », explique notre source

 

Querelles dans la famille.

 

Ayant récupéré de l’AVC qui l’avait frappé il y a quelques semaines, Ne Muanda Nsemi aurait dû quitter l’hôpital depuis quelques jours d’après nos informations. Sauf que les querelles entre les membres de sa famille ont fait en sorte qu’il soit encore gardé momentanément à l’hôpital en attendant qu’une solution soit trouvée.

 

« Il y a des discussions dans la famille entre les enfants, leur maman et l’autre femme de Muanda Nsemi qui est restée avec lui. Normalement, le leader de Bundu Dia Mayala devait rentrer dans sa maison de Macampagne, mais ses enfants refusent parce que l’autre femme s’y trouve encore. Et comme Muanda Nsemi n’a pas encore récupéré complètement la parole, voilà ce qui complique la donne », explique encore notre source.

 

Crise de leadership dans le BDM

 

À côté de cette souffrance de Ne Muanda Nsemi, la crise de leadership s’est invitée dans le parti BUNDU DIA MAYALA. Plusieurs personnes se sont attaquées aux autorités du pays sans raison : « c’est grave ce qu’ils font, ils ne savent pas par exemple comment le chef de l’État s’est personnellement impliqué pour que Ne Muanda Nsemi soit toujours en vie aujourd’hui », regrette une source proche de la famille.

 

« Il y a certainement la main noire de l’opposition qui cherche à se faire une santé politique au Kongo Central en utilisant une certaine presse en mal de positionnement afin de discréditer les autorités du pays qui ont pourtant tout fait pour sauver NE MUANDA NSEMI », explique un haut responsable au Kongo Central.

 

Les enfants de NE Muanda Nsemi, quant à eux, réitérent leurs remerciements à l’équipe médicale mais aussi au chef de l’État Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO  « pour sa volonté à vouloir sauver notre Papa ». Un détail sensé calmer les ardeurs des uns et des autres, surtout ceux n’ayant pas maîtrisé le déroulement des événements maintenant que Muanda NSEMI se porte bien.

 

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×