À mi-parcours du PDL-145T, le ministère du plan et le PNUD font le bilan du travail déjà réalisé

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Sous la houlette de la Ministre d’État et Ministre du Plan Judith SUMINWA TULUKA et de Damien Mama, Représentant résident du PNUD, les parties prenantes au Programme de Développement local des 145 Territoires, se sont réunies, mardi 12 septembre 2023, à l’hôtel Pullman de Kinshasa dans le cadre de la Revue technique à mi-parcours du PDL-145 Territoires pour la zone d’intervention du Programme des Nations Unies pour le Développement(PNUD).

 

Cette rencontre avait pour objectif de faire le point à mi-parcours sur les progrès réalisés vers l’atteinte des résultats attendus du Programme de Développement Local des 145 Territoires ainsi que d’analyser les contraintes de sa mise en œuvre afin d’en tirer les enseignements devant permettre un aboutissement heureux de ce programme.

 

Ces assises étaient l’occasion pour cette agence d’exécution de faire l’état des lieux de l’implémentation de ce programme entre avril 2022, date du début des travaux jusqu’au 31 août 2023.

 

 

En effet, sur les 764 infrastructures prévues pour la première phase de mise en oeuvre du Programme de développement local des 145 Territoires, des travaux d’envergure sont visibles sur terrain pour plus de 70% dans les chantiers des 9 provinces confiées au PNUD. Cependant la planification de 30 % des infrastructures restantes ont été déjà entamées et la contractualisation des dernières entreprises déjà finalisées.

 

En terme de perspectives des livraisons d’infrastructures, elles débutent au mois de septembre courant, jusqu’en décembre 2023 pour finir en février 2024. Toutefois, plusieurs difficultés rencontrées sur terrain contraignant ainsi la bonne marche du projet ont été évoquées au cours de ces assises.

 

Il s’agit notamment du démarrage du programme pour mobiliser les petites et moyennes entreprises disposant des capacités techniques et financières requises, les défis logistiques, la volatilité des prix des matériaux de construction, les défis sécuritaires ainsi que le non-respect des délais des décaissements par les bailleurs.

 

Lire aussi :

Le PNUD rassure Judith Suminwa sur la mise en place d’un plan d’accélération des travaux du PDL-145 T.

 

La Ministre d’État et Ministre du Plan Judith SUMINWA TULUKA a au cours de cette séance, rappelé la détermination de son Gouvernement pour la matérialisation de ce projet porteur d’espoir pour la population congolaise vivant dans les milieux ruraux pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

 

« Je n’ai pas encore eu l’occasion de me rendre dans les provinces qui sont dans la zone d’intervention du PNUD mais je reviens d’une tournée dans le Nord-Kivu et dans le Grand Equateur. Et vous ne pouvez pas savoir quel est le message d’espoir que ce programme apporte à notre population. Le Gouvernement est conscient des difficultés qu’éprouvent nos partenaires d’exécution confrontés à plusieurs contraintes. Le Gouvernement ne ménagera ainsi aucun effort pour accélérer la mise en oeuvre du PDL 145 Territoires afin de garantir la livraison des ouvrages au bénéfice de nos territoires et de nos populations à la base. C’est pourquoi nous encourageons à travers cette revue des discussions franches et constructives pour nous permettre dans un esprit de redevabilité habituelles d’améliorer les résultats », a indiqué la Ministre d’Etat et Ministre du Plan.

 

Pour sa part, Damien Mama, Représentant Résident du PNUD a réitéré la détermination de son Institution à mener à bon port et dans le délai imparti ce programme au bénéfice de la population congolaise.

 

« Cette séance nous permet d’avoir un sursaut et de faire mieux , plus vite et de faire en sorte que les populations qui attendent dans toutes les localités de la RDC puissent se réjouir de cet investissement fait et qu’ensemble qu’on puisse célébrer ainsi l’effort de développement que le PDL aura consenti et les transformations que ce programme va avoir au plan des infrastructures, de la création de l’emploi, de la dynamisation de l’économie, de la production de l’énergie et de la transformation agricole », a révélé Damien Maman, Représentant résident du PNUD.

 

 

A l’issue de ces assises, plusieurs recommandations ont été faites:

 

  • Au Gouvernement, il a été entre autres recommandé de disponibiliser en temps utiles les ressources financières pour permettre la mise en oeuvre prévisible du programme à travers le paquet des services convenus qui comprend les routes, l’eau, les centres de santé et d’autres infrastructures clés et de proroger l’accord PNUD-Gouvernement qui expire le 31 décembre 2023.

 

  • Au PNUD, il a été demandé de mettre en place une stratégie d’accélération de livraison des infrastructures.

 

  • À la communauté de base, de s’approprier les activités du PDL 145 Territoires et de participer au suivi des chantiers.

 

Cette rencontre avait connu la participation des Gouverneurs et députés nationaux des Provinces gérées par le PNUD mais également des acteurs de la société civile ainsi que des partenaires techniques et financiers.

 

Pour rappel, le PNUD en tant qu’agence d’exécution du PDL-145 Territoires, a sous sa responsabilité la couverture de 9 provinces à travers 54 territoires ruraux sur la base de l’accord signé avec le Gouvernement depuis mars 2022.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×