Lancement IX ème jeux de la francophonie au stade des martyrs par le président de la République Félix TSHISEKEDI devant 80 000 spectateurs

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a ouvert solennellement la neuvième édition des Jeux de la Francophonie, ce vendredi soir, au Stade des Martyrs à Kinshasa. Plus de 80 000 spectateurs ont participé à cette cérémonie, riche en spectacles, retransmise en direct à la TV.

 

Dans son allocution, le Président de la République a placé ces Jeux sous les symboles entre autres du « vouloir-vivre collectif, de la solidarité des francophones avec les Congolais victimes d’agression et du pillage de leurs richesses, ainsi que de l’attachement de la RDC aux valeurs de la Francophonie. »

 

Le Chef de l’Etat a relevé le contexte difficile de l’organisation de cet événement marqué par la COVID-19 et la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC. « Aucune œuvre humaine n’est parfaite, mais toutes les conditions ont été réunies ici », a-t-il dit dans ce stade archicomble et revêtu de sa plus belle robe pour cette grande fête à la fois sportive et culturelle.

 

Évoquant à ce sujet toutes les contraintes qui ont émaillé la préparation de ces Jeux, le vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères a loué les efforts inlassables du Président Tshisekedi qui régulièrement visitait les sites devant abriter ces jeux pour se rassurer de la qualité des infrastructures qui y étaient construites et de la réussite de ce grand rendez-vous.

 

Spectacle lors de la cérémonie d’ouverture le 28 juillet au stade des martyrs 

 

« Votre détermination et votre engagement personnel ont permis de réaliser en deux ans ces ouvrages modernes en faveur de la jeunesse », a indiqué Christophe Lutundula. « Vous avez pris l’engagement de sauver ces Jeux et vous l’avez honoré. Cette fête est une réalité palpable. », a-t-il poursuivi.

 

Au cours de cet événement de portée internationale qui prendra fin le 6 août prochain, des jeunes talents de 18 à 35 ans vont concourir dans exactement 11 disciplines artistiques et 9 compétitions sportives, ainsi qu’une discipline en animation périphérique (Nzango).

 

La délégation Ivoirienne

 

« Ces Jeux sont bien plus qu’une compétition, c’est une expression de notre humanité partagée, le reflet de nos valeurs universelles », a expliqué, dans son discours, Caroline Saint-Hilaire, Administratrice de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

 

Sur un total de 88 pays membres, la grande majorité a répondu présent à l’appel de la RDC, le plus grand pays francophone au monde après la France. Il faut remonter à plus de quarante ans, à l’occasion de l’organisation du combat de boxe entre Mohamed Ali et Georges Foreman, pour retrouver un événement d’une telle envergure qui attire les projecteurs sur la République démocratique du Congo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×