En pleine année électorale, la SNEL Kongo Central rend un très mauvais service au Président de la République.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

La qualité du service proposé par la société nationale d’électricité inquiète au Kongo Central et exaspère de plus en plus la population qui en a ras-le-bol de multiples coupures d’électricité à longueur des journées. Et comme il fallait s’attendre, certains n’hésitent plus à mettre cette situation sur le dos du président de la République. Ils se demandent si la SNEL ne travaillerait pas contre la réélection du chef de l’État.

 

Dans toutes les villes et toutes les grandes cités de la province du Kongo-Central, il ne passe pas deux heures du temps sans que le courant ne soit coupé : « J’ai failli perdre ma maison à cause de cette société », se lamente un père de famille dans la ville de BOMA, qui a vu sa logette prendre feu suite aux coupures à répétition. Pire, la direction provinciale de la SNEL n’a prévu aucun calendrier pour les délestages.

 

Même là où elle aurait prévu un calendrier, la société nationale d’électricité ne respecte pas sa propre programmation : « même quand ils vous disent qu’il y aura délestage par exemple de 6H à 12H, ils ne respectent pas leur programme », se plaint monsieur Jérôme Mfumu à Matadi. Ces derniers jours, toute la province du Kongo Central est paralysée, des plaintes viennent de partout.

 

Interrogé par notre rédaction, le directeur provincial de la SNEL a évoqué la baisse du niveau d’eau du fleuve Congo pour justifier les nombreuses coupures d’électricité. Une justification qui ne convainc pas et fait hausser les voix : « la SNEL n’aime probablement pas le pouvoir en place, elle travaille contre le chef de l’État », a expliqué une maman très furieuse contre les responsables de la société nationale d’électricité.

 

Malgré toutes ces coupures d’électricité, la SNEL a gardé intact sa grille de tarification, la revoyant même à la hausse dans certains territoires. Plusieurs manifestations ont eu lieu ces derniers jours dans certaines cités pour réclamer notamment la baisse des factures : « la qualité du service proposé est médiocre, malheureusement les prix des factures restent en hausse », constate la population.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×