Trophée Kongo : Baby Vangu-Ki-Nsongo Ministre du budget et finances décroche le prix de réformateur. 

0
Aidez-nous à partager cet article

 

La sixième édition du Trophée Kongo a une fois de plus réalisé ses promesses, notamment dans la qualité et le choix des lauréats. L’un d’entre eux se nomme Baby Vangu-Ki-Nsongo, Ministre provincial des finances et du budget. Le précité a raflé au cours de cette cérémonie, organisée au complexe hôtelier Ledya, le prix de réformateur pour son rôle dans l’assainissement des finances publiques de la province. Retour sur le parcours d’un nomme discret et dont le parcours force l’admiration.

 

Qui est Baby Vangu-Ki-Nsongo, le réformateur

 

À la sortie du gouvernement provincial BANDU, nombreux se posaient des questions sur l’identité de ce jeune, nommé par le gouverneur, à la tête du très prestigieux ministère des Finances. « À sa nomination, personne n’avait vraiment confiance à lui. À l’Assemblée provinciale, plusieurs collègues se posaient des questions », témoigne un député Provincial. Finalement, cinq mois après, à la surprise générale, Baby Vangu-Ki-Nsongo a mis tout le monde d’accord, y compris l’équipe du Trophée Kongo.

 

Originaire du Territoire de SEKE BANZA, Baby Vangu-Ki-Nsongo est diplômé de l’école nationale des finances de Kinshasa. Après avoir obtenu son diplôme, il fut recruté et affecté dès 2001 au ministère national des finances et budget : « à partir du ministère des Finances, il a obtenu d’autres diplômes dont celui de l’école nationale du Trésor public à Paris et celui de l’école nationale d’administration, ENA, en France ». 

 

Parmi ses qualités, l’on peut signaler son amour infatigable pour les études. « Il cherche toujours à s’améliorer ; c’est vraiment un perfectionniste », commente un de ses anciens collègues au Ministère des finances. Il est également détenteur d’un Master en administration et finances publiques de l’université de Strasbourg en France. Au ministère du budget, Baby Vangu avait le grade de chef de Division et avait occupé la fonction de sous-gestionnaire des crédits à la direction de préparation et suivi du budget.

 

Baby Vangu et le ministre du budget Aimé Bodji

 

 

Au ministère des Finances, Baby Vangu a gravi rapidement les échelons . En novembre 2011, il est nommé coordonnateur National Adjoint du comité d’orientation de la réforme des finances publiques, COREF, fonction qu’il a eu à occuper jusqu’en 2022. Dans le cadre des réformes, l’actuel Ministre provincial des Finances est membre depuis 2010 du comité de rédaction de textes légaux notamment le règlement général sur la comptabilité publique de 2013.

 

Baby Vangu et le Ministre des finances Nicolas Kazadi

 

 

Signalons aussi qu’il a été successivement en 2016 et 2018 membre du comité des praticiens des finances publiques de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale Cemac, élargie à la RDC et au Sao Tomé, membre du forum de hauts fonctionnaires des ministères du budget des pays membres du Centre Régionale du Fonds Monétaire International pour l’Afrique centrale Afritac-Centre. « C’est vraiment la crème intellectuelle du Kongo Central au sens pur », souligne un Ministre provincial.

 

Depuis son arrivée au ministère des Finances en juin 2022, Baby Vangu-Ki-Nsongo a réalisé des prouesses.

 

Depuis le mois de juin 2022 il a été nommé Ministre du budget et des finances de la province du Kongo central par le gouverneur Guy Bandu. D’après nos informations, le Ministre Baby Vangu Ki-Nsongo a connu l’actuel Gouverneur pendant qu’il fût fonctionnaire au ministère du budget. Les deux hommes ont gardé contact jusqu’à ce, élu gouverneur, Guy Bandu proposera le poste de ministre des finances à ce jeune né Kongo, pétri de talent.

 

Le trophée de Réformateur

 

À la tête du Ministère provincial des finances, Baby Vangu-Ki-Nsongo a installé une gestion orthodoxe des finances comme l’a confirmé les bailleurs de fonds du groupe thématique « Finances publiques », qui ont apprécié le modèle économique instauré par le Gouverneur du Guy Bandu Ndungidi, faisant de la province chère au président Kasa Vubu, le bon élève dans ce domaine.

 

À Matadi, Baby Vangu-Ki-Nsongo, fait parti du cercle restreint du gouverneur qui lui confie de temps en temps des missions importantes qu’il accomplit toujours avec humilité mais surtout avec autant de discrétion. « Poser plus d’actes et laisser les commentaires aux observateurs et bénéficiaires, telle est la philosophie du gouvernement provincial du Kongo Central », rappelle t-il très souvent en guise de loyauté à celui qui l’a fait connaître à travers la province.

 

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×