Ce qu’a déclaré le Gouverneur de province au sortir de l’audience avec le VPM de l’intérieur Peter Kazadi.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Comme l’a relevé ce matin la VOIX DU KONGO CENTRAL, les autorités provinciales du Kongo Central ont été reçues hier par le Vice Premier Ministre de l’intérieur Peter Kazadi. Au menu de leurs échanges, la situation politique au Kongo Central où une certaine tension était observée au sein des institutions, non seulement entre les membres du bureau de l’Assemblée provinciale mais aussi avec l’exécutif provincial que dirige le Docteur Guy Bandu Ndungidi. Le Vice premier Ministre a appelé toutes les parties au calme et à préserver les acquis de la démocratie.

 

 

Au sortir de l’entretien qui a duré près d’une heure, le gouverneur de la province du Kongo Central s’est exprimé devant la presse du ministère. Tout d’abord, le chef de l’exécutif provincial a remercié le VPM Peter Kazadi pour l’invitation : « nous remercions le VPM de nous avoir reçu, nous sommes venus sur son invitation « , a expliqué le docteur Guy Bandu Ndungidi , et d’ajouter : « en tant que patron du ministère de l’intérieur, il était soucieux de savoir ce qu’il en était de la situation politique dans la province du Kongo Central« .

 

Lire aussi : Exclusif : Voici les conclusions de la réunion du hier au Ministère de l’intérieur entre le VPM Peter Kazadi et la délégation du Kongo Central.

 

Ensuite, toujours très à l’aise devant le micro, l’autorité provinciale, qui avait à ses côtés les membres du bureau de l’Assemblée provinciale ainsi que les membres de son cabinet politique, est revenue sur son credo de tous les jours à savoir, la cohésion provinciale. : »Nous sommes très engagés à ce stade dans le maintien de la cohésion provinciale qui est le gage du développement de la province« . Pour le gouverneur, la réunion du hier était l’occasion de confirmer que tout va mieux et que la cohésion provinciale était belle et bien là.

 

 

Enfin, sans jamais fuir ses responsabilités, le chef de l’exécutif provincial a rappelé que la démocratie avait ses règles : « au niveau de l’Assemblée provinciale, la session actuelle est dédiée aux contrôles parlementaires bien évidemment et que les contrôles parlementaires voudraient que lorsque les membres de l’exécutif sont invités selon les règles de l’art, selon la constitution et selon le règlement intérieur, ils se livrent à cet exercice démocratique« , a reconnu le docteur Guy Bandu. Une façon, peut-être, de dire qu’il est prêt à se présenter devant les élus provinciaux si toute la procédure était respectée.

 

Par ailleurs, à la fin de son interview, le Gouverneur de province n’a pas manqué d’appeler la population au calme : « si j’ai un commentaire à faire, c’est d’apaiser les esprits en appelant toute la population au calme « . Un appel entendu à Matadi où une marche pour la stabilité des institutions provinciales était organisée dans l’après-midi. Il faut dire que depuis près d’une décennie maintenant, le Kongo Central a connu une grande instabilité de ses institutions provinciales. Avec l’arrivée de l’actuel Gouverneur, la situation a semblé se calmer et nombreux espèrent que cette petite crise ne va pas briser l’élan de cohésion provinciale d’ors et déjà engagé.

 

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×