À la découverte de Madame Edith Lukanga KINGIELA, cadre de l’UDPS et présidente de la Fondation Edith Lukanga.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

À l’approche des élections législatives de décembre prochain, les états majors des partis politiques se préparent. Sur le terrain, les futurs candidats se préparent, eux aussi. Dans le Territoire de Tshela, le parti présidentiel, Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS en sigle, peut compter sur un de ses membres : Madame Edith Lukanga KINGIELA. Originaire du secteur de Lubolo et Nzobe Luzi, Édith Lukanga est une vraie philanthrope. Ses actions sociales sont plus que visibles à travers tout le Tshela depuis 2014.

 

Dans le souci de répondre à l’appel du chef de l’État Félix TSHISEKEDI sur la reconstruction nationale, Madame Edith Lukanga a créé des emplois à Tshela. Près de 18 personnes sont rémunérées sur fond propre via la banque : » C’est la première personne à le faire ici à Tshela, non seulement elle a créé des emplois mais elle paie très bien ses employés à travers la banque« , commente Maître Guylain Luzungu à Tshela. Interrogée, madame Edith assure, bien que membre de l’UDPS, elle n’emploie pas uniquement les combattants du parti présidentiel : »Il n’y a pas que les membres de mon parti politique, tout le monde a eu sa chance« , explique t’elle. Des parents soulagés surtout par l’organisation de cette fondation et de la maison d’apprentissage.

 

À travers la Fondation qui porte son nom, madame Édith forme près de 60 personnes dans la cité de Tshela à la coupe et couture gratuitement. : »La fondation prend en charge la totalité des frais liés à la formation« , a expliqué le secrétaire Jonathan MAVINGA, et d’ajouter : »Notre soucis, c’est apprendre aux hommes et femmes responsables d’être indépendants« . Et pour celà, la devise de la Fondation est: « Ne me donne pas le poisson mais apprend moi à faire la pêche« . Edith Lukanga s’est aussi lancée dans l’agriculture, des Maïs, manioc, bananes, cacao… etc Elle a ses plantations dans lequelles elle emploie plusieurs personnes, toujours dans le Territoire de Tshela.

 

Membre du parti présidentiel, Edith Lukanga réaffirme son intention de postuler aux prochaines élections législatives de décembre prochain : » pour défendre la population du Congo, particulièrement celle du Territoire de Tshela « , assure t’elle. La dame de fer se dit prête à défendre son territoire , notamment le problème des routes et celui lié à la mauvaise qualité du courant électrique, deux sujets qui la préoccupe au plus haut niveau : « les choses doivent changer« , dit elle. Lors de son enrôlement au mois de janvier dernier à Tshela, Madame Edith Lukanga avait réuni une foule importante dans la salle paroissiale à Mbanga. Elle a lancé un message fort, celui d’accorder un second mandat au président de la République.

 

Engagée à soutenir la réussite du chef de l’État Président Félix TSHISEKEDI, Madame Edith Lukanga soutient aussi fermement la sortie prochaine de l’union sacrée, samedi à Kinshasa. « Le Président de la République a besoin de notre soutien pour réussir à maintenir l’intégrité territoriale du pays« , assure la présidente de la Fondation Edith Lukanga. Sera t’elle la première femme à se faire élire dans le Territoire de Tshela ? Tout reste ouvert au moment où la population se cherche un nouveau leadership qui pourrait bien venir d’une femme. Dans la cité de Tshela, plusieurs personnes interrogées pensent qu’il serait opportun d’essayer une femme à la députation nationale.

 

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×