Après le rejet par la plénière de sa question d’actualité adressée au DG de la DGRKC, Édouard SAMBA fracasse ses collègues députés provinciaux.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Ce mardi, les députés provinciaux du Kongo Central étaient appelés en plénière pour écouter le Directeur Général de la DGRKC, Richard MAVOKA. Une question d’actualité de l’honorable Édouard SAMBA sur le détournement des fonds à la DGRKC était l’objet de la plénière. À la surprise générale et contre toute attente, les députés provinciaux ont refusé d’écouter le Directeur Général de la DGRKC en rejetant la question d’actualité de leur collègue.

 

« Nous avons rejeté la question d’actualité parce que selon notre règlement intérieur, le DG devrait se présenter 72 heures après dépôt de la question d’actualité par son l’auteur. Aujourd’hui nous sommes déjà à plus d’une semaine, la question tombe caduque. Il ne fallait pas que le bureau lui accorde le premier report. Donc on a rejeté ça par une motion incidentielle, nous sommes passés au vote, la majorité a voté et on a demandé au DG de rentrer chez lui dans son bureau« , a tenté de justifier un député interrogé par notre rédaction.

 

De son côté, l’honorable Édouard SAMBA a réservé sa première réaction à la VOIX DU KONGO CENTRAL et le moins qu’on puisse dire, il n’est pas tendre avec ses collègues. L’élu de SEKE BANZA évoque tout d’abord la violation du règlement intérieur par les élus du peuple : « lorsque les députés commencent à violer leur propre règlement intérieur,il faut dire que la substance même de l’assemblée est vidée. C’est du nouveau lorsqu’on doit bloquer une prérogative reconnue à un Député Provincial« , dégaine t-il.

 

Sans mâcher ses mots, l’honorable Édouard SAMBA atomise ses collègues évoquant la circulation d’argent nuitamment : « de principe, la question d’actualité n’appelle à aucune recevabilité ni à une quelconque motion incidentielle parce qu’il n’y a jamais eu débat sur une question d’actualité. Le DG de la DGRKC (Richard MAVOKA) était arrivé dans la salle des plénières pour répondre à cette question mais les billets de banque qui ont circulés la nuit devraient être justifiés« .

 

L’élu de SEKE BANZA ne s’avoue pas vaincu et se prépare pour le second round avec le Directeur Général de la Direction Générale des recettes du Kongo Central. « La loi nous donne plusieurs moyens d’information et de contrôle du gouvernement et des responsables des services publics. Je vais introduire une autre action pour permettre à la population de voir Clair sur cette question,de toute façon,on sait que le DG est un Prévenu en liberté et à la base,un pretendu détournement des deniers publics« . Voilà qui est clair.

 

Martin SOLO 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×