Forum sur l’industrie minière : la province a l’occasion de présenter ce qu’il y a de mieux au Kongo Central.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Débarrassé de ses problèmes d’instabilité politique qui le caractérisaient depuis près d’une décennie, le Kongo Central voit enfin le bout du tunnel depuis l’élection du nouveau Gouverneur, le Docteur Guy BANDU Ndungidi. Ce dernier, plus pragmatique, a fait de la stabilité des institutions provinciales une priorité. Qui dit stabilité politique, dit aussi cohésion provinciale, un autre cheval de bataille de l’actuel locataire de la résidence officielle des Gouverneurs à Ciné Palace. Et le tout avec son leitmotiv : la relance économique de la province du Kongo Central. 

 

C’est dans ce contexte de relance économique que la province du Kongo Central entend organiser dans les prochains jours le « Forum sur l’industrie minière« . D’après nos informations, le gouvernement provincial tient à valoriser l’industrie minière du Kongo Central en faisant la promotion de ses potentialités afin d’attirer les investisseurs dans ce domaine. En effet, Le Kongo Central est une province qui jouit d’énormes potentialités : porte de sortie du pays, de grandes infrastructures dans les domaines de l’énergie (barrage) et du commerce (ports), les forêts, eaux, un potentiel agricole important, de grandes réserves pétrolières etc.

 

Au delà de la stabilité politique de ses institutions, le Kongo Central offre aussi toutes les garanties sécuritaires aux potentiels investisseurs. D’aucuns sont d’avis que la province de Simon Kimangu et Kasa Vubu est la plus paisible possible du pays: aucune présence des groupes armés, pas de foyers de tension, pas de division ethnique, les différentes communautés vivent côte à côte dans la paix. Mais ce que les gens semblent peut-être encore ignorer est que le sous sol de cette province a un potentiel économique exploitable peut-être aussi viable que celui de la province du Katanga.

 

Grâce à sa structure géologique particulière, le Kongo Central regorge, en effet, d’importants gisements de phosphate, de bauxite, de calcaire, de schistes bitumeux, de manganèse, de marbre, de diamant, de fer, de cuivre, d’or ainsi que les terres rares. Mais la plupart de ces gisements sont soit non exploités soit exploités de manière totalement artisanales. C’est le paradoxe qu’on arrive pas expliquer au vu des conditions sécuritaires et politiques plus que favorables dans cette province. Il est temps que les choses changent et que le Kongo Central bénéficie enfin pleinement de son riche sous sol.

 

Le Forum à venir sur l’industrie minière est une opportunité excellente pour la province de vendre au mieux ses potentialités dans ce domaine. Il faut saluer à juste titre la vision du Gouverneur Guy BANDU, qui a identifié une nouvelle source des revenus pour la Province après l’agriculture et le pétrole. L’exploitation du sous sol de la province du Kongo Central permettra de répondre à l’appel du Chef de l’Etat sur la renaissance de la classe moyenne congolaise et la création d’emplois. Il s’agira de passer de l’exploitation artisanale à une véritable industrie extractive pour arriver finalement à une économie de transformation. Aux fils et filles de la province, partout où ils (elles) sont, d’accompagner la tenue de ce grand forum, une première qui peut être le déclic de l’industrie minière au Kongo Central.

 

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×