À Matadi, la dynamique KINTUADI de Kevin NTOTO adhère officiellement au PANECO de l’honorable Bernard Kayumba.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

La salle notre Dame de la foi, située sur la place Coca-cola à Matadi, a refusé du monde samedi 15 Avril. C’était à l’occasion de la présentation officielle de la Dynamique KINTUADI, chère à Kévin Ntoto et son adhésion officielle dans le parti du nouvel élan du Congo, PANECO en sigle, de l’honorable Bernard Kayumba. Accompagné de Madame Nahomie Mbangu, SGA/ Ecofin du Parti Politique PANECO, Kevin NTOTO, surnommé Petit béton à Matadi, a fait une très forte impression devant près de 1500 personnes qui ont tous adhérés dans le parti du nouvel élan du Congo.

 

Au cours de cette manifestation politique électrique, Kevin NTOTO a d’abord exhorté les membres de la Dynamique KINTUADI à promouvoir les idéaux de fraternité, solidarité, liberté, justice, paix et travail autour du proverbe Kongo « MaKuku matatu Malamba Kongo« . Ensuite, petit béton a demandé à ses nombreux partisans de soutenir le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, dans ses efforts de pacifier l’Est de la RDC. Enfin, Kevin NTOTO a apporté également son soutien aux institutions provinciales, plus particulièrement au Gouverneur Guy Bandu, « le champion de la vision du chef de l’État », a-t-il fait savoir.

 

La Dynamique KINTUADI est un mouvement social et culturel qui « tire son fondement sur le préambule de notre constitution » explique Kevin NTOTO. La solidarité entre peuple reste l’élément clé au sein de cette association : »Nous sommes focalisés sur des thématiques qui touchent le développement de la population« . Désormais, c’est au sein de PANECO, un parti politique qui prône le travail et la rémunération équitable, que Kevin NTOTO, dit petit béton, va poursuivre son engagement politique. Aux prochaines élections législatives, Kevin NTOTO sera le candidat du PANECO dans la circonscription électorale de matadi, et pourra peut-être compter sur les membres de la dynamique KINTUADI.

 

Martin SOLO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×