De Kabila à Félix TSHISEKEDI, ce qui a changé au Kongo Central. La bascule historique en 2023 est-elle vraiment possible? Quel est le rôle crucial de l’actuel Gouverneur de Province?

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Avec Tous les leaders politiques du Kongo Central dans la poche du Président Félix TSHISEKEDI, l’échec est interdit en décembre. Pour la première fois, tous les grands leaders politiques de la Province sont derrière le Président de la République, l’actuel chef de l’État Félix TSHISEKEDI. Cela n’était jamais arrivé dans cette Province parmi les plus redoutables à affronter pour un Président de la République en quête de reélection.

 

Tentons de comprendre Les raisons du rejet de Kabila au Kongo Central comparativement à Félix TSHISEKEDI

 

  • Kabila n’a pas réussi à réunir les leaders politiques du Kongo Central. À son époque, les grands leaders, les grandes gueules de la province et non les moindres, étaient restés dans l’opposition : « Muanda Nsemi, Jean Claude Mvuemba, Albert Fabrice Puela, Adrien PHOBA, Diomi NDONGALA... » ont résisté aux frics.

 

  • Aujourd’hui, tous ces leaders, y compris les plus difficiles comme Muanda Nsemi ou Fabrice Puela, ont rejoint Félix TSHISEKEDI. Avec eux, les anciens du FCC qui ont traversé, bagages en main, vers l’actuel locataire du palais de la nation. Des vieux Loups comme SIMON Floribert Mbatshi BATSHIA ou encore l’ancien Gouverneur Atou Matubuana, ont renforcé le rang.

 

  •  Kabila n’a pas pris au sérieux la question liée aux injustices dans le Kongo Central. C’est à son époque que les ports de BOMA et Matadi ont perdu de leur influence. Avec lui, à peine on pouvait trouver un Né Kongo dans le Gouvernement et souvent pour occuper le Ministère de l’agriculture, pêche et élevage. Le plus chanceux pouvait être repêché au Ministère de l’habitat.

 

  • Avec Félix TSHISEKEDI, bien sûr toutes les injustices n’ont pas encore été résolues, mais le chef de l’État a fait un pas important dans la valorisation de notre Province. Tenez, avec lui et sur ordre de lui même, le Kongo Central va enfin goûter à la redevance pétrolière. Avec Félix TSHISEKEDI, le Kongo Central compte 5 Ministres dont ceux des hydrocarbures, plan ou Tourisme.

 

  • Avec Kabila, à la présidence, la trace d’un Né Kongo n’était plus visible. Malgré la présence de sa femme d’origine Kongo, les né Kongo n’étaient pas en odeur de sainteté au palais royal. On pouvait à peine les compter à bout de doigts. La femme du Président avait une forte influence sur les Gouverneurs de Province installés dans l’ex-Bas Congo.

 

  • Avec l’actuel Président Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO, depuis son arrivée à la tête du pays, plusieurs originaires du Kongo Central sont dans son cabinet à commencer par son directeur de Cabinet adjoint. L’actuel Président, qui a fait une partie de ses études dans la Province de Simon Kimbangu, est resté très attaché à ses oncles qu’ils visitent régulièrement.

 

L’échec est interdit en 2023

 

Oui, en 2023 tous ces leaders politiques Kongo n’ont pas droit à l’erreur, car Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO nous a presque tout donné, conscient peut-être qu’il s’agit là de ses oncles et tantes. Du côté opposition, on y trouve plus personne de poids dans la Province pour empêcher que la Province fasse un revirement historique en votant pour la première fois un Président en place. Moïse Katumbi n’est pas le bienvenu au Kongo Central depuis les critiques d’un de ses proches sur Kasa Vubu.

 

Lire aussi : Voici pourquoi le KONGO CENTRAL doit retourner l’ascenseur au Président Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO

 

Quant à Martin Fayulu, dépouillé de ses bases arrières dans la Province comme Albert Fabrice Puela ou encore Adrien PHOBA, la tâche sera très difficile pour se relancer. Par ailleurs, il est à noter que la Province du Kongo Central subit peut-être trop l’influence de la Ville de Kinshasa. Et cela a toujours créé la bascule dans l’opinion publique que les différents leaders politiques de la Province devront chercher à contenir et à limiter les dégâts.

 

Le Président Félix TSHISEKEDI pourrait aussi s’appuyer sur les efforts de l’actuel Gouverneur de Province, le docteur Guy Bandu. En peu de temps, ce Gouverneur considéré au départ comme novice en politique par une certaine opinion a su obtenir un premier bilan plus que satisfaisant avec des moyens médiocres et une faible rétrocession.

 

Lire aussi : Le président Félix Tshisekedi Tshilombo se dit confiant pour sa réélection en décembre 2023.

 

Construction des écoles, prime de gratuité aux enseignants, renforcement de la sécurité et bientôt les routes du futur. Le bilan du Gouverneur Guy Bandu sera un atout crucial dans la re-élection du Président Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO. Si la mane de la redevance pétrolière tombe, Guy Bandu qui ne peut certainement pas changer l’eau en vin comme le Christ à Canna, pourrait cependant être la pierre angulaire sur laquelle sera construite la re-élection du Président Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO dans cette Province.

 

 

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×