Le Vice-Ministre du Plan, Crispin Mbadu Phanzu représente le Gouvernement de la RDC et le ministre des finances, gouverneur-pays, à la réunion de la 16eme reconstitution des ressources du fonds africain de développement de la BAD.

0
Aidez-nous à partager cet article

Le Vice Ministre du plan, son excellence Crispin MBADU, représente la République Démocratique du Congo à la réunion de la 16eme reconstitution des ressources du fonds Africain de développement, FAD en sigle, à Tanger. Inaugurée par le ministre Marocain de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour,cette réunion offre l’occasion d’approfondir la discussion sur les problèmes auxquels sont confrontés les pays africains à faible revenu, notamment le financement du climat, l’adaptation et la gestion durable de la dette.

 

Prenant la parole au nom du Ministre des finances Nicolas Kazadi, le vice Ministre du plan Crispin MBADU a souligné que la RDC était parmi les grands bénéficiaires des ressources du fonds Africain de développement surtout pour le FAD-15 en cours avec avec une enveloppe de 448 millions USD.

 

« L’allocation FAD-15 de la RDC a été affectée aux financements de septs projets prioritaires alignés au document stratégie-pays de la BAD (DSP), dont l’appui budgétaire en réponse à la crise du Covid 19 de 128 millions USD« .

Pour le Vice Ministre du plan Crispin MBADU, la RDC réalise d’excellentes performances économiques grâce notamment aux efforts du gouvernement dans la mise en œuvre d’un vaste programme de réformes entamé depuis 2012 et qui vise notamment l’assaisonnement du climat des affaires. Parmi ces réformes il y a:

  • La réforme de la Justice
  • La mise en place du Guichet Unique de la création des entreprises
  • La libéralisation du secteur des assurances et celui de l’électricité
  • L’adhésion de la RDC à l’OHADA..etc…

 

« Toutes ces actions, menées pour renforcer le climat des affaires et améliorer la bonne gouvernance, ont été appréciées positivement par les diverses agences Internationales de notation » a fait savoir Crispin MBADU.

 

Malgré tous les résultats positifs, la RDC fait face à d’énormes défis seln le Vice-Ministre: « C’est dans ce cadre que le chef de l’état Félix Tshisekedi TSHILOMBO a le souci de changer le paradigme du développement« .

Pour Crispin MBADU,« le chef de l’état a décidé d’orienter les politiques publiques vers le développement endogène du pays en s’appuyant sur une approche décentralisée qui partirait du bas vers le Haut et qui associe les communautés de base non seulement comme des bénéficiaires et récipiendaires de l’aide, mais aussi comme acteurs dans les dynamiques de leur développement et dans l’amélioration de leurs conditions de vie« .

Au cours de ces conversations, les parties discuteront sur les orientations politiques et financières ainsi que des approches pour y faire face. Le processus aboutira, ainsi, à un paquet de financement pour les trois années du cycle du FAD-16 (2023-2025).

 

Lors de cette quatrième réunion de reconstitution, le rapport du FAD-16, les niveaux de financement et les conditions de la reconstitution seront également approuvés. Cette réunion, dont les travaux se déroulent les 5 et 6 décembre 2022, a connu la participation de représentants des pays donateurs du Fonds africain de développement et des hauts responsables du Groupe de la Banque.

 

Martin SOLO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×