INGA, redevance pétrolière, Dossier péage : L’honorable Nelly Mbuinga fixe l’opinion

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Ce weekend, l’honorable Nelly Mbuinga, élue du territoire de Songololo est revenue sur plusieurs dossiers chauds qui concernent sa Province d’origine, le Kongo Central. Depuis plusieurs semaines, les critiques fusent de partout sur le caucus des députés nationaux du KONGO CENTRAL, accusé notamment de ne pas prendre à cor les dossiers brûlants de la Province.

 Lire: Le silence complice des élus Nationaux du Kongo Central sur ces deux dossiers Inquiète les né kongo.

Les élus Nationaux du Kongo Central sont-ils unis?

Certains n’hésitent pas d’évoquer un manque d’unité parmi les élus nationaux, ce que réfute l’honorable Nelly Mbuinga

« Mon frère Martin, vous savez, nous sommes en politique, chacun de nous est élu selon une ligne politique particulière, selon sa vision ou la vision de son appartenance politique. C’est qui ne nous permet pas d’être unis politiquement« 

Pour l’élue de Songololo ;

« Lorsque nous parlons élus du Kongo central, l’unité doit être circonstancielle selon les intérêts et avantages de la province ou la population à défendre. Par exemple, la prise de position sur le port en eau profonde, la redynamisation de l’ex ONATRA » et de poursuivre : »Les élus d’une même circonscription électorale ne peuvent se réunir que pour l’intérêt général de la population. Du reste sont des concurrents« .

 

Dossier INGA: Pourquoi la Province ne gagne rien.

 

Il n’est un secret pour personne, la province du kongo Central ne gagne rien sur INGA. Nous avons posé la question à L’honorable Nelly qui en est consciente

 » La loi modifiée et promulguée par l’ancien Président Joseph Kabila, nous donne cette possibilité de réclamer« .

Lire: Accusés de mutisme cette semaine dans les réseaux sociaux, les députés nationaux du KONGO CENTRAL vont enfin sortir de leur léthargie

Alors que dit effectivement cette loi, voici un petit détail important. Selon cette loi, l’entreprise ou l’usine doit payer 20 à 30% dans le territoire où elle est installée. En gros, Inga installé au Kongo Central et qui produit par exemple 50 millions de dollars le mois devrait payer une taxe comprise entre 10 millions à 15 millions à la Province du kongo Central. L’honorable Nelly Mbuinga prend l’engagement de relancer le dossier au Parlement pour que la Province bénéficie enfin ce qui lui revient de droit.

 

Dossier Péage sur la Nationale N1

 

Pour l’élue de Songololo, cette question doit être posée aux députés Provinciaux. En même temps, elle croit savoir qu’il y a trop de duplicité

« C’est difficile que nous soyons unis sur cette question, car il y a peut-être plusieurs parmi nous qui ont des intérêts avec ceux qui gèrent ces péages«  regrette-t-elle.

Cependant, L’honorable Nelly dit attendre les éléments au niveau de la Province pour mieux suivre ce dossier.En même temps, elle regrette le manque de collaboration de la Province :

« Moi, je ne demande rien  à la province même pas le transport,  je suis prête à descendre et travailler avec quelques ministres Provinciaux pour mieux attaquer Kinshasa. On est plus fort quand on a des informations mais la Province cache tout pour elle, moi je me bats sans informations de la province« .

 

 

Dossier redevance pétrolière

 

Concernant le dossier lié à la redevance pétrolière, L’Honorable dit suivre cette question de près :

« Une motion est déjà prête sur cette question, je continue à attendre les données au niveau de la Province. Dans cette motion, il s’agira essentiellement du non-paiement de la redevance pétrolière et surtout PERENCO qui ne paie plus rien. J’attends citer toutes ces sociétés qui ne payent plus rien.

Encore une fois, l’honorable Nelly Mbuinga invite le gouvernement provincial à collaborer avec les élus nationaux

« Le Gouvernement provincial ne collabore presque pas avec les députés nationaux. Alors qu’il doit nous fournir la matière chaque semaine et en permanence. Le Gouvernement provincial pleurniche quand ça ne va pas alors qu’il nous donne pas la matière« .

La Province du Kongo Central malgré sa richesse, ne gagne presque rien, notamment en terme de rétrocession de ce qu’elle produit. Sur top Congo, le Gouverneur Guy Bandu avait parlé de 200,000$ comme montant forfaitaire. Ce weekend, le secrétaire général de l’UNC Billy Kambale avait déclaré que la Province du Kongo Central faisait face à une guerre économique et qu’elle n’était pas payée à sa juste valeur.

Martin SOLO

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×