Le DGA de l’OEBK Daniel TOVO BOTE s’insurge contre la hausse des salaires des agents.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Les démons de la division hantent de nouveau à la porte de l’OEBK. Dans une lettre, écrite par le DGA Daniel TOVO à son Directeur général Jean Claude Mavambu et que la Voix du Kongo Central a pu consulter, monsieur Daniel TOVO dénonce entre autre l’augmentation des salaires des agents de 300,000Fc par le DG. Une dénonciation qui a mis en colère les agents de L’OEBK qui ne comprennent pas pourquoi leur propre DGA doit s’insurger contre leur augmentation des salaires. « Il y a 7 mois il était simple agent et membre de la délégation syndicale, il réclamait l’augmentation des salaires des agents, maintenant qu’il est DGA il devient contre » s’interroge un agent.

Il faut dire que depuis deux mois, Le DGA qui se proclame membre et cadre de l’UDPS, a installé au sein de l’entreprise un très mauvais climat, entretenant ainsi des très mauvais Rapport avec son titulaire Jean Claude Mavambu. Fort de son statut de membre de l’UDPS, le DGA Daniel TOVO BOTE ne veut surtout pas recevoir des ordres de son titulaire. « On ne comprend plus rien, est ce le fait d’être de l’UDPS lui donne le droit de saboter son titulaire » s’interroge sous couvert d’anonymat un agent de l’OEBK.

« Vous avez procédé à l’augmentation des salaires des agents de 300,000fc, sans en discuter l’opportunité… ». Voilà la phrase du DGA écrite à son DG qui met en colère les agents de L’OEBK qui en veulent désormais à leur directeur général Adjoint. À Kinshasa selon nos informations, les agents de L’OEBK préparent un mémo afin de demander au DGA de ne plus jamais fouler ses pieds au siège de l’entreprise situé dans la capitale Congolaise. »

« Nous savons qu’à l’UDPS c’est le peuple d’abord, alors on ne comprend plus comment un cadre du parti présidentiel peut être contre notre augmentation des salaires » s’est insurgé un autre agent trouvé au pont Maréchal. D’après nos informations, le DGA profitant de son statut de cadre du parti présidentiel, vient parfois au travail accompagné par les membres de l’UDPS qui chantent à sa gloire.

Parfois, il peut s’absenter plusieurs jours sans se rendre au travail : « Quant à mon absence au travail, je me permets de vous rappeler que ma famille vit encore à Kinshasa » peut on encore lire dans sa lettre de 4 pages pleine de rage adressée à son directeur général tout en y dénonçant aussi le fait qu’il n’ait pas de véhicule doté par l’entreprise. Comme on le voit, le climat entre le DG et son DGA semble se dégrader. Les agents de L’OEBK ne sont pas étonnés car l’actuel DGA avait aussi combattu le DG sortant Gloria TOLUKA. Le second profitant de son statut de membre du parti présidentiel veut régler ses comptes à son DG. Il y a t’il anguille sous roche ?

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×