La Ville de Boma dit Oui à Yannick DINTOKA

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Ce samedi 5 Novembre à Boma, plusieurs personnes avaient pris d’assaut la salle MAKAYA Lezi située au Rond point dans la vieille ville. C’était pour écouter et suivre le message du nouvel homme fort de la Ville, Yannick Dintoka avec son slogan « Diela di Nzambi sadila diawu ». Ce cadre du Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie,MCSD en sigle, avait donné rendez-vous à ses partisans pour une grande matinée politique. Comme l’indique son slogan, ses partisans croient que Yannick est un envoyé de Dieu venu délivrer la ville de Boma plongée dans un désastre social depuis 2015.

Il était attendu et il n’a pas déçu. Dans la grande salle MAKAYA Lezi, Jeunes filles, jeunes garçons, papas, mamans, tous étaient présents et attentifs au message délivré par cet homme dont la popularité ne cesse de grimper dans la ville portuaire. Dans son message délivré à ses nombreux partisans venus à masse, Yannick Dintoka s’est voulu offensif. D’une part, Il a notamment insisté sur le renouvellement de la classe politique afin de donner un nouveau souffle à la Ville de Boma. « Il nous faut obligatoirement renouveler la classe politique » a-t-il martelé. Il faut dire que le manque de leadership est l’une des causes qui gangrène la ville, d’où l’appel à la population pour un sursaut.

D’autre part, Yannick Dintoka est longtemps revenu sur la calamité que traverse actuellement la ville de Boma.  » Nous allons continuer à plaider pour la relance des activités au port de BOMA. Cette relance est essentielle pour la survie de la ville, puisque la rotation du port fait vivre la ville de Boma ». Sur ce point, Yannick Dintoka a loué les efforts actuels du Gouverneur Guy Bandu notamment avec le curage de la Rivière Kalamu et l’atelier des forces vives convoqué à Matadi par le Gouverneur afin de réfléchir sur les voies et moyens de relancer la Ville Portuaire. Même s’il ne s’est pas prononcé sur ses réelles intentions politiques, nombreux curieux pensent que l’homme de « Diela di Nzambi » pourrait être candidat à la députation Provinciale en décembre 2023.

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×