Exclusif : CLD, Rétrocession: Voici ce que prévoit la révolution territoriale du Gouverneur Guy Bandu.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

D’après nos informations, le gouverneur Guy Bandu a convoqué pour ce vendredi à Matadi tous les responsables territoriaux de la Province du Kongo Central pour une importante réunion de travail. Devraient y prendre part, les 55 chefs de secteurs du Kongo Central, les trois chefs de Divisions uniques de la Province (Bas fleuve, Cataracte, Lukaya), les 10 administrateurs de territoires, ainsi que les deux Maire des villes, Matadi et Boma. Cette réunion devrait permettre au gouverneur de province de donner de nouvelles orientations aux responsables territoriaux sur l’un de ses programmes phares durant la campagne.

Selon nos sources, le gouvernement provincial a demandé aux chefs des secteurs de présenter chacun un programme issu des comités locaux de développement. C’est sur base de ce programme que différents travaux seront financés à partir de la base par le gouvernement provincial. Les CLD (Comités locaux de développement) sont en partis constitués des chefs de village dans différents secteurs. Ces derniers (chefs des villages) soumettent des programmes aux chefs des secteurs, qui eux les soumettront à leur tour au gouvernement provincial pour approbation et financement.

Autres innovations apportées par le gouvernement provincial, il s’agit notamment de la subvention provinciale aux chefs des divisions Uniques ainsi qu’aux administrateurs des territoires. Pour rappel, dans la gestion des entités territoriales décentralisées, les territoires sont financés normalement par le gouvernement national. Seuls, les secteurs reçoivent la rétrocession du Gouvernement Provincial. En bon père de famille, et toujours selon nos informations, le gouverneur du KONGO prévoit de doter les chefs des divisions Uniques ainsi que les administrateurs des territoires des moyens pour leur fonctionnement.

La grande innovation apportée est sans doute la création des CLD, comités locaux de développement. Avec le financement reçu du gouvernement provincial, ces comités à travers les 55 secteurs du Kongo Central auront la lourde tâche d’impulser le développement de la province à partir de la base. Un véritable plan qui vise à soutenir la vision et les efforts du président de la République, notamment à travers les 145 territoires.

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×