Qui est Maître CHERINE LUZAÏSU, élue au poste du Bâtonnier de l’ordre des avocats au Barreau du Kongo Central.

0
Aidez-nous à partager cet article

« Ça était très disputé toute la nuit » s’exclame un avocat tôt ce matin à la Voix du Kongo Central. Dans une ambiance électrique, Maître Chérine LUZAÏSU Lusienge a été élue très tôt ce matin au poste de Bâtonnier au barreau du KONGO CENTRAL. Face à Elle, il y avait deux autres challengers, homme cette fois ci : Maître Rigobert NSUAMI et Maître MATHO Léon. Au bout du compte, Maître Chérine LUZAÏSU a été élue largement, devenant ainsi la première femme à occuper ce poste au Kongo Central et la deuxième en République démocratique après celle du Barreau de Lubumbashi.

SON PARCOURS

Née en 1971, elle fait ses études secondaires au Lycée Luila dans le territoire de KASA NGULU où elle obtiendra son diplôme en section Littéraire en 1990. De 1993 à 1998 elle a poursuivi ses études en droit Public (Bac+5) à l’Université Kongo, ex UNIBAZ. Admise au Barreau du Kongo Central, elle prête son premier serment le 10 Mai 2000, renouvelé le 11 juillet 2002, 1323 est son ONA, ordre national des Avocats. Avocate au Barreau à la cour d’appel du Kongo Central depuis Mai 2000, elle est depuis Janvier 2015, Membre du Conseil consultant pour l’OPCV ( bureau public des conseils pour les victimes) à la Cour Pénale Internationale, (basée en RDC).

Madame Chérine LUZAÏSU peut se targuer d’avoir une connaissance approfondie du système judiciaire Congolais et administration congolaise. Elle possède ainsi une vaste expérience en droit pénal international, en droit humanitaire, en droit des sociétés et en droit bancaire en matière d’hypothèque. A son actif également, une solide expérience en droit de l’Ohada. Elle a à son actif une Maîtrise parfaite du code Maritime Congolais et des us et coutumes du droit maritime international. Maître Chérine LUZAÏSU dispose en outre une solide expérience en droit du travail sur la procédure et question d’applicabilité.

Sur le plan International, la nouvelle bâtonnière du Kongo Central est déjà très expérimentée. Tout d’abord, Depuis 2012, elle est avocate inscrite à la liste des conseils à la Cour Pénale Internationale. Ensuite, elle est parmi les représentants légaux des victimes de l’Ituri à la cour pénale internationale depuis 2014 dans l’affaire qui oppose le Procureur à Bosco Ntaganda. En Mars 2018, elle est EXPERT de la République démocratique du Congo lors des assises aux nations unies en marge de la journée sur les droits de la femme. Elle est enfin, avocate inscrite à la liste des conseils de la cour Africaine des droits de l’homme et de peuples.

SON PROGRAMME

Lors de cette élection qui s’est déroulée on le rappelle dans la nuit du 11 octobre, Maître Chérine LUZAÏSU a proposé dans son programme

• Elle promet d’assurer la sécurité sociale et professionnelle de ses confrères

•Elle s’est engagée à Répondre aux besoins vitaux des avocats.

• Faire rayonner le Barreau sera son cheval de bataille
• Enfin, Le respect de l’éthique professionnelle.

Après son élection, elle s’est réjouie notamment par le fait que plusieurs avocats avaient compris selon elle que « Sous la robe, il n’y a pas de sexe ». Reste maintenant à le démontrer.

Martin SOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×