Désespérément, Les officines tentent de salir un digne Fils Né Kongo.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

C’est l’une des valeurs sûres du Kongo Central : André Wameso. Directeur de cabinet adjoint du président de la République en charge de l’économie, il est à ce jour le né kongo le plus proche du président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo. Honnête, Intelligent, discret comme tout descendant de Simon Kimbangu, il est au coeur d’une cabale montée de toutes pièces par certains médias de mauvais augure acquis à la cause des grandes puissances.

Des Fakes NEWS ça et là pour tenter de discréditer ce digne fils né KONGO dont l’honnêteté depuis son jeune âge, a toujours été son leitmotiv. N’en déplaise aux médias acquis à la cause des états puissants et à certains congolais nostalgiques encore des pratiques coloniales. Depuis ce matin, une fausse information circule sur le digne Fils du Kongo Central, André Wameso. Un article d’un média travaillant pour la cause des grandes puissances et sans jamais citer ses vraies sources, mais tablant plutôt sur des suppositions, faisait état des possibles sanctions à l’endroit du directeur de cabinet adjoint du président de la République.

Et comme il fallait s’y attendre, le Ne kongo est le premier à chercher à discréditer son propre frère en relayant une information qui n’a aucun fondement et qui ne repose que sur des suppositions. Le directeur de cabinet adjoint en charge de l’économie André Wameso, a toujours rempli ses fonctions loyalement au côté du président de la République. Peut être ce qui dérangent certaines personnalités qui veulent simplement ternir l’image de ce prodigieux fils né KONGO, irréprochable jusque là dans l’exercice de ses fonctions.

Chers fils et filles né Kongo, si je peux paraphraser Gandhi le MAHATMA, je dirai : » Soyons fiers d’avoir hérité de tout ce que le passé avait de meilleur et de plus noble. Nous ne devons pas souiller notre patrimoine en multipliant les erreurs passées ». Soyons fiers de nos valeurs, de ce que nous incarnons. Protégeons les nôtres.

Martin SOLO, épîtres aux Bakongo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×