L’honorable Pierre Nsumbu alerte sur la vente des plusieurs villages à des inconnus et la déportation des populations dans le territoire de Mbanza Ngungu.

0
Aidez-nous à partager cet article

 

Que s’est-il passé le 27 Septembre dernier dans le village de Kimbongo, groupement de Lovo, secteur de Boko ? Dans un message envoyé à la voix du Kongo Central, le Député National élu du territoire de Mbanza Ngungu Pierre Nsumbu confirme avoir effectué un déplacement dans le village de Kimbongo avec ses collègues Jacques Lungwana et Roger Matondo, tous élus du territoire de Mbanza Ngungu.

À l’issu de ce déplacement, le Député national atteste la vente des plusieurs villages, le déguerpissement et la déportation des habitants. Selon cet élu du peuple, plusieurs villages ont été vendus à des inconnus et la population chassée de leurs maisons. Pour l’honorable Pierre Nsumbu, la vente des villages dans le territoire de Mbanza Ngungu devient un phénomène récurrent ces dernières année « sous prétexte des décisions judiciaires » regrette t’il.

« Cette situation n’est pas une première, c’est la énième fois où des villages entiers ont été vendus et la population chassée. Vous avez déjà le village Ntuala dans le secteur de Gombe Sud où les maisons ont été également incendiées et la population chassée. L’année passée à Kola village toujours dans le secteur de Boko, les maisons ont été scellées et les habitants livrés à la belle étoile. En ce moment où on parle des infiltrations, je crois que la situation est grave » a déclaré l’honorable Pierre Nsumbu pour rappel, député National élu du territoire de Mbanza Ngungu.

Une équipe judiciaire était descendue sur place à Kimbongo pour l’exécution d’une décision judiciaire du parquet de grande instance selon les propos de l’honorable Pierre Nsumbu. « Ce qui est grave est que l’équipe était accompagnée des policiers et des Kulunas. Les policiers ont vidé les maisons même des personnes qui se trouvaient au champ. La population et les biens ont été embarqués dans deux bus jusqu’au chef lieux du secteur de Boko.

En attendant ils ont incendié 14 maisons à Lufulu et 12 maisons à Kilumbu » regrette encore l’élu National Pierre Nsumbu.
Autre élément, plusieurs personnes déclarent avoir perdu argent, biens de valeur, vivres, fait qu’ils mettent à charge des Kuluna venus de Kisantu et qui ont opéré avec une quinzaine de policiers venus de Mbanza – Ngungu.La présence et le nombre ont été confirmés par le colonel numéro un de la police territorial de Mbanza Ngungu.

Fait curieux et dénoncé par l’honorable Député National, le chef de territoire a été surpris au chef lieu du secteur, à Boko. Que faisait il là bas au moment où ces événements malheureux se déroulaient sans pourtant prendre effet et cause pour la pauvre population ? s’interroge le Député national. Depuis mardi le 27 septembre jour des évènements, c’est seulement hier qu’il s’est rendu à Boko, alors qu’on peut même y aller à pieds,peste encore et toujours l’honorable Pierre Nsumbu.

Tout en dénonçant la déportation des populations, L’honorable Pierre Nsumbu a par ailleurs promis d’amener cette situation au niveau national et d’en discuter avec les autorités provinciales. Les trois élus Nationaux ont d’abord rencontrer les responsables de la police à Mbanza Ngungu ainsi que les autorités judiciaires du territoire.

Les Députés Nationaux élus se disent déterminés d »obtenir des autorités tant nationales que provinciales des enquêtes indépendantes pour établir des responsabilités sur les ventes des villages, l’errance et la déportations de leurs habitants, les pertes et dommages subis en vue la réparation et de la paix troublée dans plusieurs villages.

« Nous devons mettre cette question d’occupation sur la place publique, sinon notre province va disparaitre, notamment le territoire proche de Kinshasa, Mbanza Ngungu ». Conclut l’honorable Pierre Nsumbu.

Dieu Pholo Gorbatchev

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×